A la Une (2)

Les salariés de l'AFPA envahissent la salle de réunion du CCE le 7 novembre.

La DG D'Artois sans réaction

personnel-7-11-18-rd-tr dg-et-drh-avec-texte-tr

 

 

Accueil

Afpa : quand on veut tuer son chien on l'accuse de la rage *

edl

Mauvais résultats, déficits chroniques, c'est l'argumentaire simpliste décliné par l'Etat et la hiérarchie pour justifier la restructuration et la suppression massive de postes à l'Afpa.
Ce procédé est particulièrement déloyal alors que ce sont les responsables publics qui étape par étape ont mis à mal l'Afpa depuis une dizaine d'années. Ce sont eux qui ont ont mis en oeuvre la concurrence délétère de la formation professionnelle exigée par Bruxelles dont on mesure les résultats aujourd'hui.
Alors que les citoyens, les élus de terrain s'inquiètent et demandent des solutions le gouvernement ne répond rien et bafouille les éléments de langage issus de ses fiches.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Afpa _ quand on veut tuer son chien.pdf)Afpa _ quand on veut tuer son chien.pdf[ ]149 Kb

L’INTERSYNDICALE CGT CFDT FO et SUD appelle tous les salariés à débrayer le 07 NOVEMBRE de 14h à 15h

appel071018

Appel de l’intersyndicale CGT CFDT FO et SUD FPA à tous les salariés

MERCREDI 07 NOVEMBRE se tiendra la première réunion d’information/consultation du CCE sur la mise en oeuvre du projet de plan de réorganisation de l’AFPA 2018/2020 et sur le plan de licenciements.
Les délégations CGT, CFDT, FO et SUD du CCE diront dès le départ du processus à l’État et à la Direction de l’AFPA :

 

 

  • NON aux fermetures de formation
  • NON aux fermetures de centres
  • NON aux suppressions drastiques d’emplois
  • NON aux licenciements

L’INTERSYNDICALE CGT CFDT FO et SUD a organisé la montée en nombre de vos Élus locaux et régionaux pour peser sur ces revendications :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (tract inters du 07 nov  appel aux salariés.pdf)tract inters du 07 nov appel aux salariés.pdf[ ]131 Kb

Après l’agression de l’AFPA, la résistance s’organise !

[Lire la version PDF]

L’agression a été commise le 18 octobre. Cette annonce fera date dans l’histoire de l’AFPA, la date de l’infamie.

1 541 postes sont supprimés et 451 modifiés. Les licenciements économiques seraient de l’ordre de 2 000. L’AFPA a choisi la stratégie de l’agression : s'attaquer physiquement et psychologiquement aux salariés pour s'imposer.
Sans âme, la direction continue de sacrifier la qualité des services de l'AFPA et promet de nouvelles pressions sur les salariés. Mais la résistance s’organise, condamnant ce plan à l’échec !

L’agression de l’AFPA

Une semaine après le coup, la blessure est toujours aussi vive. L’AFPA vient d’être agressée.

L'Afpa rayée de la carte

[Lire la version PDF]

Le plan de restructuration de l'Afpa touche largement l'hexagone.
38 centres de formation sont dans le collimateur.

L'éloignement des lieux de formations

Voir en plein écran

Les centres promis à disparaître dans le projet de restructuration élaboré par la direction de l'Afpa. En regard de chaque pictogramme la fiche de centre et l'actualité locale du projet de restructuration.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (rayesdelacarte.pdf)rayesdelacarte.pdf[ ]165 Kb

"1550 suppressions de postes", l'Afpa choisit la stratégie du choc

[lire la version PDF]

plan-01

Après une interminable attente, les premières annonces d'un plan de restructuration sont tombées en fin de semaine dernière. Ce sont des mesures d'économies bien plus massives que prévues qui menacent nos emplois. Alors que deux lourds pavés d'information étaient envoyés aux membres du CCE et des CRE, les salariés étaient déjà la cible d'un plan de communication pré-orchestré. 

Au stress de l'attente succède le choc des chiffres et la promesse de profond bouleversements. Une nouvelle fois la direction de l'Afpa élabore en vase clos la solution à ces déboires.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (strategieduchoc.pdf)strategieduchoc.pdf[ ]225 Kb

Message de l'intersyndicale à la DG en date du 24 octobre 2018

Madame la directrice générale,

Les organisations syndicales, CGT-CFDT-FO et SUD, vous demandent de faire cesser immédiatement les entretiens formels ou informels concernant les suppressions d’emplois. Entretiens au cours desquels il est signifié au salarié concerné que son poste est supprimé et qu’il serait de sa responsabilité  de se trouver  une solution.

Vous semblez ignorer les conséquences que ces annonces peuvent avoir sur les salariés qui apprennent sans ménagement qu’ils vont-être  licenciés.

Les organisations syndicales CGT-CDFT-FO et SUD, vous rappellent qu’il est de votre devoir de préserver la santé physique et mentale de vos salariés.

En outre, ces informations diffusées auprès du personnel relèvent  d’une entrave au fonctionnement des instances.

Cap Plein SUD IDF Octobre 2016

Edito

Jamais 2 sans 3 ! Voici donc le troisième projet de plan d’entreprise pour l’AFPA qui prévoit de supprimer des emplois. Après celui de Boissier et celui de Caïla, y’avait pas de raison que la dégère d’Artois n’essaie pas de placer le sien. Alors oui, il faut le reconnaître, elle a bénéficié des erreurs de ses prédécesseurs et elle a construit le sien avec beaucoup plus de finesse, notamment au niveau du plan de com’. Tout d’abord, laisser infuser la dette de l’AFPA dans les têtes : « Vous vous rendez-compte, plus de 700 millions d’euros de dette à l’AFPA, il faut faire quelque chose ».

Ensuite, et c’est là la différence avec les précédents : ne rien laisser fuiter du projet jusqu’à sa présentation officielle ce 18 octobre, allant jusqu’à faire signer une clause de confidentialité aux DR. Quel meilleur teaser pour générer l’envie de savoir, fantasmer sur les mesures qui vont être prises…

Et là, paf !!! Le document est transmis aux élus du CCE, contre signature. Et attention, c’est du lourd : 1400 pages, sorte d’annuaire des licenciés, qui racontent par le détail ce qui va arriver à chacun de nous. Chaque salarié de l’AFPA, et histoire de déshumaniser tout ça, on ne parle pas de salarié mais de poste, chaque salarié donc peut se retrouver dans l’annuaire et savoir quel sera son avenir par rapport à l’AFPA.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf octobre 2018 V2.pdf)cap plein SUD Idf octobre 2018 V2.pdf[ ]287 Kb

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL CGT-CFDT-FO-SUD et CFTC - 23 OCT 2018

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL CGT-CFDT-FO-SUD et CFTC 

Ils veulent la mort de l’AFPA !
Avec les salariés, l’Intersyndicale AFPA se battra
jusqu’au bout pour ne pas les laisser faire ! 

Les annonces du 18 octobre 2018 sont d’une violence extrême :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2018-10-23-ComIntersyndicale aux salariés-.pdf)2018-10-23-ComIntersyndicale aux salariés-.pdf[ ]207 Kb

La saignée massive utilisée comme remède

saignee

L'Association devenue Agence... passe à l'abattoir !

Ce sont 1 541 postes que l'AFPA compte supprimer, 454 postes qu'elle compte modifier et 603 postes qu'elle compte créer. 38 centres pourraient être fermés. Si les salariés n'acceptaient pas les modifications proposées, ce serait 1 995 licenciements économiques qui seraient menés. A titre de comparaison, il y a en France des centaines de petites villes dont la population tourne autour de  2 000 habitants...Une ville rayée de la carte...des milliers de vie touchées, gâchées, blessées à vie.

Ces effectifs sont cohérents avec l'annonce de Pénicaud de 550 suppressions d'ETP pour 2019 puisqu'une partie des licenciements économiques n'interviendrait que début 2020...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (saignee.pdf)saignee.pdf[ ]129 Kb

Communiqué des élus suite au CCE extraordinaire du 18 octobre

Ce matin, la directrice générale de l’AFPA a présenté son projet de nouveau modèle organisationnel de l’AFPA qui s’accompagne d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi. Un document de 1400 pages leur a été remis en séance.

Au total, la direction envisage : la fermeture de 38 sites, la suppression de 1541 emplois, la modification de 454 postes et la création de 603 postes.

Après ces annonces, inacceptables et brutales, une délégation des élus du CCE s’est invitée à la réunion du Conseil d’Administration et ont lu une déclaration (ci-jointe). Au cours des échanges, les élus du CCE ont découvert que la presse relayait déjà massivement ces informations, et qu’un Président de Conseil Régional – et par ailleurs administrateur - avait annoncé publiquement les fermetures des centres de sa région… Alors que la plupart des administrateurs n’avaient pas encore été informés.

Après une consultation sur les orientations stratégiques, au cours de laquelle la direction a toujours refusé de répondre à nos questions répétées en termes de conséquences sur l’emploi, sur l’activité et sur les organisations, les élus du CCE ont découvert en séance les intentions de la direction au travers d’un projet d’ampleur et très détaillé, très certainement travaillé depuis des mois, dans le plus grand secret, par la direction générale.

Le projet présenté aujourd’hui ne semble avoir d’autre objectif que de gérer la décroissance de l’AFPA, ce qu’aucune de des délégations syndicales au CCE ne peut accepter.

Page 2 sur 72

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates