Accueil site SUD FPA

Communiqué des élus CGT, CFDT, FO et SUD Solidaires du CCE au personnel de l’AFPA

Les élus du CCE, réunis ce matin 8 décembre en séance extraordinaire, selon un ordre du jour inscrit unilatéralement par la direction et consacré aux conséquences pour le personnel de la création de la 2ème filiale, font les constats suivants :

  • La direction générale reconnaît que les affectations des personnels entre l’EPIC et chacune des filiales sont de sa seule décision.
  • La DG considère qu’elle doit « lester » chaque filiale avec des effectifs en y affectant des métiers au nom de motifs fiscaux dont les arguments ne semblent pas cernés.
  • Dans ce groupement de moyens, l’EPIC constitue un centre de ressources humaines et matérielles tandis que chaque filiale a une fonction de commercialisation pour les salariés d’une part, pour les demandeurs d’emploi d’autre part.
  • Depuis le début de ce processus de transformation de l’AFPA voulu par la loi « Rebsamen » du 17 août 2015, rien ne se déroule comme prévu par la direction et la présidence ; pour preuve, l’apparition soudaine d’une 2ème filiale après la consultation du CCE et les votes de la gouvernance de l’AFPA. Ceci donne le sentiment que rien n’est stabilisé à ce jour.
  • Le personnel est considéré comme la variable d’ajustement pour soi-disant « sécuriser » cette transformation, mais aucune garantie n’est acquise, tout au contraire, faute d’activité suffisante.

Communiqué des organisations syndicales SUD FPA, FO, CFDT, CGT et CFTC de l'AFPA

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC :

  • mises devant le fait accompli de la décision de création d’une 2ème filiale pour la formation et l’accompagnement des demandeurs d’emploi,
  • constatant l’absence de plan de développement de l’activité,
  • confrontées aux directives ministérielles de suppressions d’emplois, au moins 300 CDI par an pendant plusieurs années, et des menaces de fermetures de centres brandies depuis plusieurs mois par Bercy et le ministère,
  • mobilisées pour lutter contre les troubles psycho-sociaux révélés par l’expertise de l’Instance de coordination des CHSCT,

 Décident de mobiliser tout le personnel de l’AFPA pour la préservation de notre outil de travail, aujourd’hui très menacé, et l’amélioration des conditions de travail, dramatiquement très dégradées.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Communique_Intersyndical-2016-12-06-VF.pdf)Communique_Intersyndical-2016-12-06-VF.pdf[ ]246 Kb

Les syndicats SUD FPA, FO, CFDT et CGT de l'AFPA au DG de l'AFPA : 2ème filiale, demandez l'avis des CHSCT

petitCourrierDG-2016-11-28

Participation aux résultats de la filiale Entreprise : une réserve très spéciale

Le Président Barou répète depuis 5 mois que l'existence de la filiale puis des filiales est un non sujet, que cela ne change rien, que ce n'est qu'un jeu d'écritures, que l'AFPA est une et indivisible...

 Or, que découvre-t-on dans les documents chiffrés transmis au CCE du 18/11/2016 ? Un petit pactole pour les seuls salariés de la filiale Entreprise ! Dans le compte de résultat prévisionnel 2017 de la filiale « Entreprise » le montant de la participation des salariés serait de 2 762 000 €. (voir au dos). Le nombre de salariés concernés est lui de 228 (depuis que la direction a retiré du transfert les collègues d'AFPA Transition) 

Ce qui pourrait signifier que tous les salariés de la filiale Entreprise recevraient en moyenne (avec au moins au début beaucoup plus pour la hiérarchie...) pour la seule année 2017 une somme comprise, au titre de la participation obligatoire des salariés aux résultats de l'entreprise, entre  6 000 et 12 000 €, si on prend en compte ou non les cotisations sociales...et de même les années suivantes.

Compte rendu SUD FPA du CCE AFPA 18 novembre 2016

La réunion était présidée par le DRH, C Mettot, en présence du directeur général., C Donon.

Interventions de Pascale Gérard et du président Y Barou

Point Information sur l'accueil des migrants

P Gérard (directrice à l'AFPA, ancienne élue au Conseil Régional PACA et ancienne présidente de la Commission Emploi-Formation de l'ARF...) présente une note remise en séance (lire ici), intitulée : « Migrants/Réfugiés : une nouvelle activité ». Discours très politique.

Questions des délégations

SUD FPA demande pourquoi l'AFPA n'accueille pas les femmes. Et pourquoi la direction parle-t-elle de mise à l'abri des migrants ? Y-a-t-il une sélection selon les nationalités ? Comment se fera la sortie ?

Les délégations: quel est l'impact sur le chiffre d'affaires, les effectifs ? L'activité est-elle pérenne ?

Réponses de la direction : les femmes seules sont peu nombreuses elles sont en très grande majorité en famille.

Ce sont les préfets qui choisissent les lieux en fonction des distances et aussi des réactions des maires et différents responsables (Pascale Gérard pourrait faire un florilège des expressions employées pour qualifier les migrants...)

Compte rendu SUD FPA du CCE AFPA 26 octobre 2016

Alors que ce CCE recueille 2 avis, dont l’avis sur le projet de transformation, le Directeur général n’est pas présent à l’ouverture. Il est retenu par un audit, explique le président du CCE/DRH.

Les délégations en font le reproche à la direction.

Information-consultation sur Comptes 2015

Déclaration de la Commission économique du CCE

En préambule, la commission économique du CCE de l’AFPA tient à remercier le cabinet d’expertise APEX pour la qualité et la pertinence du rapport d’expertise traitant de l’exercice 2015 et des perspectives propres au projet de transformation qui nous réunit tous aujourd’hui.

Concernant l’activité de l’exercice 2015, l’essentiel des données a été fourni à nos experts. Ce qui est loin d’être le cas sur le champ des informations liées au projet de Transformation.

Nous sommes aujourd’hui arrivés au terme d’un processus d’information/consultation engagé il y a presque quatre mois dans le cadre du projet de Transformation.

Sur ce sujet, le constat de la commission économique du CCE est simple : l’ensemble des éléments complets et précis, permettant d’éclairer les élus de cette instance sur le champ économique, n’est pas disponible à ce jour.

Le calendrier de la Direction prévoit ce jour, comme étant la fin du processus d’information/consultation. La commission reste et restera malgré tout toujours en attente des informations manquantes.

Compte rendu SUD FPA du CCE AFPA 24 octobre 2016

Direction : le DRH C Mettot le Directeur Général C Donon

Cette réunion avait été demandée par les élus du CCE lors de la réunion du 6/10 pour obtenir réponses aux nombreuses questions pour lesquelles la direction était restée muette. Mais comme le président Barou avait intercalé entre ces 2 dates SA réunion (celle du 20/10), les questions étaient moins nombreuses que prévues.

La direction rappelle le calendrier : la création EPIC + dissolution de l'association au 1/01/2017 sous réserve des décisions de la gouvernance des 27/10 et 22/12.

Entre temps, les arrêtés sur les centres dévolus et sur les activités de la filiale seront publiés. La question de la mise à disposition des plateaux techniques est renvoyée à un décret ultérieur et devrait se faire avec des critères limitatifs. Les organismes de formation devront payer une redevance; Il faut empêcher des organismes de formation hors sol de venir comme des coucou faire leur nid à l'AFPA.

Fin novembre le décret de nomination du DG de l'EPIC paraitra puis plus tard il y aura l'arrêté de nomination des membres du Conseil d'Administration de l'EPIC (qui devront voter le projet de budget 2017). Le président du CA sera nommé par décret.

Sur la répartition des membres du CA de l'EPIC : l'Etat veut s'assurer une majorité relative, base d'une majorité absolue. Un compromis a eu lieu suite à l'intervention de l'ARF pour que les régions aient 8 voix.

Compte rendu SUD FPA du CCE AFPA 20 octobre 2016

Direction : Yves Barou – C Donon – C Mettot

C’est la direction qui est à l'initiative de cette réunion supplémentaire. Et plus précisément le président de l’AFPA.

Le DRH, président de CCE, distribue en début de séance une note interne sur les dispositions applicables aux salariés à compter du 01/01/2017. Pour SUD ce n'est pas la note attendue sur les règles de départage entre EPIC et filiale et sur les règles de recours…

La CGT lit une déclaration à propos d'un itinérant qui s'est vu imposer des congés.

Information sur la transformation

Direction

Quel est le sens de nos actions ? Retrouver la notion de service public et d'utilité sociale. L'AFPA n'a aucun avenir comme entreprise lambda. Les textes en préparation donnent une base à la certification. Pour le financement des missions, nous avons obtenu moins que ce qu'on avait demandé mais les discussions restent ouvertes.

Les chiffres pour 2017 ? Quelle reconduction pour le plan 500 000 ? Un prélèvement sur les OPCA (qui n’y sont pas favorables) pour la formation des demandeurs d'emploi de l'ordre de 350 M€ est en cours de discussion. Il y a aussi un souci avec des stagiaires dont les parcours totaux ne sont pas financés...Une forme d'engagement a été prise mais qui ne va pas jusqu'au bout.

EPIC : le rapport, l'ordonnance, le décret et le décret des modalités de nomination du DG (2)

Au journal officiel du 17/11/2016 est paru :

Décret n° 2016-1539 du 15 novembre 2016 relatif à l'établissement public chargé au sein du service public de l'emploi de la formation professionnelle des adultes

Au journal officiel du 11/11/2016 sont parus :

- Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2016-1519 du 10 novembre 2016 portant création au sein du service public de l'emploi de l'établissement public chargé de la formation professionnelle des adulte

- Ordonnance n° 2016-1519 du 10 novembre 2016 portant création au sein du service public de l'emploi de l'établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes

 Décret n° 2016-1520 du 10 novembre 2016 relatif aux modalités de nomination du directeur général de l'établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes

Meurtre sur ordonnance !

cri munsch

 Le gouvernement crée un EPIC flanqué de deux filiales, l’une chargée de la formation des salariés et l'autre de la formation des demandeurs d’emploi. La vocation de l’AFPA, son cœur de métier, est filialisée. Après que le CCE de l'AFPA a dit non au projet d'EPIC avec une filiale, l’État décrète que l'EPIC n'aura pas une seule fille mais oh surprise ce seront des jumelles ! Ce second bébé est présenté comme le prix à payer pour préserver la garantie illimitée de l’État !

 

Dans le projet d'ordonnance, la formation des demandeurs d'emploi ne figurait déjà plus dans les missions de service public de l'AFPA. Elle était déjà rangée dans une catégorie annexe de « complément normal des missions de service public ».

 

Avec la création d'une seconde filiale, un pas de plus est franchi. Pour la première fois, l’État français dit que la formation des demandeurs d'emploi est une activité économique et concurrentielle, et qu'il n'y a plus de service public de la formation professionnelle.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Meurtre sur Ordonnance VF.pdf)Meurtre sur Ordonnance VF.pdf[ ]193 Kb

Page 7 sur 59

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates