A la Une (2)

Les salariés de l'AFPA, de Pole Emploi et du ministère du travail, ensemble à la manifestation du 9 octobre

Manif-09102018réd-compressor

 

Accueil

Tribunal de Grande Instance de Bobigny : Audience de l'AFPA renvoyée

Selon nos informations, l'AFPA était effectivement convoquée à une audience du Tribunal de Grande Instance le Mardi 8 Janvier 2013. L'affaire a fait l'objet d'un renvoi à une audience ultérieure dans l'attente des décisions du gouvernement.

Dans quelle procédure précise l'AFPA est-elle engagée ? Rien n'est certain. Nous nous refusons toutefois à croire que la direction aurait pu engager l'AFPA dans une procédure judiciaire en passant outre son obligation d'information des représentants du personnel.

 

Thierry Repentin parle de la liquidation de l'AFPA :"Six mois après son entrée au gouvernement, Thierry Repentin veut aller jusqu’au bout"

Publié sur ledauphine.com le 22/12/2012

On le dit chouchou de Jean-Marc Ayrault. « Avec Michel Sapin, ils forment un duo d’enfer », avait confié le Premier ministre aux journalistes, il y a quelques semaines.

Thierry Repentin balaie le compliment d’un sourire. Le ministre savoyard souffle aujourd’hui ses six mois au ministère délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage, où il gère un budget annuel de 32 milliards d’euros. C’est dans son département qu’il dresse un premier bilan.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Repentin-22122012.pdf)Repentin-22122012.pdf[ ]548 Kb

Directeurs de centre : c'est le plan stratégique qui continue

Ainsi donc, la plupart des « nouveaux » directeurs de centre sont désignés. Ainsi, donc, on prend à peu près partout les mêmes[1] et on recommence.

Pourtant SUD FPA Solidaires avait mis en garde dès son arrivée le tout nouveau président de l'AFPA : « c'est bien d'avoir viré Caïlus Imperator, mais il ne faut pas vous arrêter là ». Rejoints par la CFDT, puis par la CGT, nous avons demandé à chaque occasion que les serviteurs zélés du plan stratégique soient écartés des responsabilités pour la mise en place du « plan de refondation ».

Manifestement, nous n'avons pas été entendus !

Donc ceux qui se sont appliqués à détruire les collectifs de travail, ceux qui ont généré de tels risques psycho sociaux qu'il aura fallu un « livre noir des conditions de travail » et une table ronde pour commencer à en parler, ceux-là même vont devenir les directeurs des centres AFPA refondés, ou plutôt sont chargés de les refonder. Les centres AFPA dont le retour devait marquer la rupture avec l'ancien régime. Les centres AFPA qui devaient être rétablis pour remettre de la cohésion dans les décisions et dans l'organisation du travail. Les centres AFPA refondés qui sont « la base du Plan de Refondation[2] »…

Quelle confiance les salariés peuvent-ils conserver à l'égard de cette direction qui les a « si bien » malmenés jusqu'à ce jour ? Quelle crédibilité surtout doit-on accorder à ce qui nous a été présenté comme l'ultime chance de sauver l'AFPA (« Il n'existe pas de plan B ») ? Qu'on ne vienne pas nous ressortir le couplet sur la loyauté et l'obéissance de l'encadrement, qui a fait ce qu'on attendait de lui et qui n'avait pas les moyens de s'y opposer. Ce type de discours a abrité les petites et grandes dérives...

Pour SUD FPA Solidaires, il est clair qu’il n’a jamais été question de refondation de l'AFPA. Après le projet d'activité présenté, qui se focalise sur le développement du marché privé à travers la formation des salariés victimes des plans de licenciement en cours et à venir (au prix du sacrifice de 60 années de pédagogie), le maintien en poste de l'encadrement « génération Caïla » le confirme : il s'agit bien du plan stratégique qui continue. La recette est la même, tout juste le président Barou y aura-t-il ajouté quelques pétales de rose, pour en changer la couleur.

Pour le goût, il reste amer.



[1] Par endroits, des changements, comme en Champagne Ardenne. Voir sur le site : direction-de-centre-carte-des-non-changements

[2] Comme le dit le Sésame spécial Plan de Refondation p 11

 

Bonne année 2013 l'AFPA

La course de lenteur menée haut la main par le gouvernement depuis plusieurs mois méritait bien cette carte.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (bonneannéel'afpaSUDFPA.pdf)bonneannéel'afpaSUDFPA.pdf[ ]1920 Kb

Réponse à la lettre de départ en retraite de la directrice générale adjointe

En réponse à la lettre adressée par la directrice générale adjointe, Patricia Bouillaguet, -à l'occasion de son départ en retraite- aux salariés de sa direction et de la région IDF, un formateur de Créteil, Michel Gineste, adhérent de SUD, lui répond. Michel Gineste a envoyé une copie de cette lettre au président Yves Barou et aux organisations syndicales (CGT,CGT-FO, SUD) du centre de Créteil. Nous publions ci-dessous la lettre de la directrice puis la réponse de Michel Gineste.

Direction de centre : carte des (non) changements !

Une liste de 94 directeurs de Centre a été publiée par la direction générale le 12/12/12.

Quelques constats :

- Il reste 18 postes à pourvoir et des régions comme la Picardie et l'Aquitaine sont très peu dotées.
 
- Il n'y a presque aucun changement dans la liste des managers de l'AFPA. Ceux qui ont appliqué le plan stratégique vont appliquer le plan de refondation dans le même centre ou la même région. De nouveau, c'est le personnel qui va en faire les frais.
 
Le tableau suivant montre la répartition des directeurs de centre selon leur catégorie d'origine et selon leur changement géographique
 
 Même établissement Même Région Région Proche Changement de région Total
Icône  purple-dot  blue-dot  yellow-dot  red-dot
Directeur 15 15 2 3 35
Manager, CDRF, CDRG, CDRO 13 20 4 3 40
Autres 0 11 4 4 19
Total 28 46 10 10 94
 

35 directeurs sont reconduits, dont 15 sans changer d'établissement !

40 managers sont nommés dont 13 pour le centre qu'il manageait déjà : le manager de formation du centre devient directeur de ce centre ! Nous savons déjà qu'en plusieurs endroits, le manager de formation devenu directeur de centre ne sera pas remplacé. Le directeur de centre va cumuler les deux fonctions. Quelle est alors la réalité de cette direction de centre ?
 
Les 19 autres sont soit des DAOR (Directeur AFPA Office Régional), soit des  DDR (Directeur de développement régional) soit des DRCS (Directeur Relation Clients Stagiaires), etc, qui se reconvertissent...
 
Le moins que l'on puisse dire est que la mobilité n'est pas le fort des managers...
 
Voir carte jointe.

 

Dans le Nord, face à la crise, le nouvel eldorado des entrepôts logistiques

Le Monde du 20/12/2012

CACES. Ce sont cinq lettres qui ne disent rien aux Bac+5. Mais qui font briller le regard des demandeurs d'emplois peu qualifiés, des jeunes de zones urbaines sensibles comme des quinquagénaires ayant vu fermer leur usine en Auvergne ou en Seine-Maritme. "C'est le truc pour trouver du travail en ce moment, résume Julien, 20 ans, devant l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) de Cantin près de Douai (Nord). Dans les boîtes d'intérim, toutes les annonces demandent le Caces. J'en ai marre de louper des boulots donc je suis venu ici pour le passer, comme mes deux frères avant moi".

"AFPA : les syndicats font part de leurs doutes"

resized img002

Télécharger l'article du Midi Libre : "le problème, c'est qu'on nous a présenté un texte de principe mais rien de concret..."

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Intersyndicale Carcassonne Afpa Midi Libre.jpg)Intersyndicale Carcassonne Afpa Midi Libre.jpg[ ]464 Kb

Grogne des salariés de l'Afpa

manifestation 17 12 CH ARD Reims

L'Union

La colère des salariés de l'Afpa est toujours présente. Hier, ils ont manifesté devant la Maison de l'Emploi.

REIMS (Marne). Hier, une trentaine de salariés de l'Afpa manifestaient devant la Maison de l'Emploi. Toujours aussi inquiets pour leur avenir.

Ils ne lâchent rien. Et craignent toujours pour leur avenir. Après s'être réunis devant les portes de Pöle Emploi une trentaine de salariés rémois de l'Afpa (l'organisme de formation des adultes) se sont réunis hier devant un autre endroit symbolique de la cité des sacres : la Maison de l'Emploi, place Stalingrad.

L'Afpa manifeste devant Pôle emploi

Article paru dans l'Union Ardennais le 18/12/12

RETHEL (Ardennes). 280 agents de l'Afpa de Champagne-Ardenne, 9 500 en France, 30 à Rethel risquent de perdre leur emploi si l'Etat ne met pas la main à la poche.

Le centre de formation Afpa de Rethel et ses trente salariés risquent de disparaître, comme tous les centres Afpa de France et leurs quelque 9 500 salariés.

« Depuis que le gouvernement Sarkozy a ouvert le secteur de la formation à la concurrence, nous avons perdu des marchés et aujourd'hui, on ne remporte plus suffisamment d'appels d'offres. Du coup, nous sommes en difficultés financières. En plus, notre banque, Dexia, nous a lâchés. »

Yves Poncelet, coordonnateur de l'intersyndicale de l'Afpa, explique ainsi la situation qui règne en ce moment au niveau national et qui ne manquera pas d'avoir des répercussions locales. « Il faut que l'Etat nous aide et fasse un geste fort pour nous tirer de là, afin que le tribunal de Bobigny ne mette pas l'Afpa en cessation de paiement. »

Page 67 sur 70

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates