Les chansons de la manifestation du 6 décembre 2018

Sur l’air de « la Carmagnole »

Mme D’Artois l’avait promis

Mme D’Artois l’avait promis

De fermer le centre du Puy

De fermer le centre du Puy

 

Mais le coup a manqué

C’est grâce aux salariés

Ensemble nous pouvons

Battre le plan, battre le plan

Ensemble nous pouvons 

Battre le plan d’licenciements

 

Monsieur Mettot s’l’était juré

Monsieur Mettot s’l’était juré

De fermer le centre d’Angers

De fermer le centre d’Angers

 

Mais le coup a manqué

C’est grâce aux salariés

Ensemble nous pouvons

Battre le plan, battre le plan

Ensemble nous pouvons 

Battre le plan d’licenciements

 

Dame Pénicaud l’avait rêvé

Dame Pénicaud l’avait rêvé 

Tout’ l’AFPA va bientôt fermer 

Tout’ l’AFPA va bientôt fermer

 

Mais le coup a manqué

C’est grâce aux salariés

Ensemble nous pouvons

Battre le plan, battre le plan

Ensemble nous pouvons 

Battre le plan d’licenciements

 

Sur l’air de « Ne pleure pas Jeannette »

 

Ne pleure pas Pascale,

 

 Tra la la la la la la la la la la

 

 Ne pleure pas Pascale,

 

 Ton plan, on n’en veut pas,

 

 Ton plan, on en veut pas.

 

On veut garder nos centres,

 

Tra la la la la la la la la la la

 

On veut garder nos centres,

 

Et tous les salariés,

 

Et tous les salariés.

 

Et faire du bon travail,

 

Tra la la la la la la la la la la

 

Et faire du bon travail,

 

Sans la précarité,

 

Sans la précarité.

 

Ne pleure pas Murielle,

 

Tra la la la la la la la la la la

 

Ne pleure pas Murielle,

 

Si on n’est pas d’accord

 

De voir l’AFPA fermer.

 

La formation professionnelle,

 

Tra la la la la la la la la la la 

 

La formation professionnelle 

 

Des demandeurs d’emploi 

 

N’est pas une marchandise.

 

Sur l’air de « La mère Michèle »

 

C’est la mère d’Artois qui veut couler l’AFPA

Adieu Nevers, Le Puy, Berck et Canne la Boca

Mais on s’est tous battus

On lui a dit t’es foutue

Ton plan on n’en veut pas allez Pascale B’Artois

Sur l’air du « On est tous là », sur l’air du « Tu pass’ras pas »

Sur l’air du tra déridéra et tralala

 

C’est la Mère Muriel qui veut nous dégommer

Qu’a envoyé chez nous ses potes du FAFTT

Mais nous les salariés

On s’est tous révoltés

Pour dire à Pénicaud c’est toi qui s’ra KO

Sur l’air du « On est tous là », sur l’air du « Tu pass’ras pas »

Sur l’air du tra déridéra et tralala

 

C’est l’gouvernement qui s’en prend aux chômeurs

Qui veut fermer les centres qui sont à moins d’une heure

Il faut lâcher du fric

C’est ça l’service public

Ton projet d’loi d’finance

tu peux t’le foutre au cul

Et tant pis si ça rim’ pas

Nous on ne recul’ra pas

Tant qu’on s’ra là alors l’AFPA existera

 

 

Sur l’air de « Pirouette, cacahouète »

 

 

 

Il était une petite femme

 

pirouette, cacahouète

 

il était une petite femme

 

qui était là pour nous couler avec ses potes du FATT

 

 

 

La faillite, elle est bidon

 

pirouette, cacahouète

 

la faillite, elle est bidon,

 

c’est elle qui l’a organisée pour pouvoir dire « j’vais les fermer »

 

 

 

Mais on s’est tous révoltés

 

pirouette, cacahouète,

 

mais on s’est tous révoltés

 

Nos centres tu vas pas y toucher sinon on va tous y passer

 

 

 

Si tu touches à nos métiers

 

pirouette, cacahouète,

 

si tu touches à nos métiers

 

tu vas gouter à la colère de ceux qui vont pas t’laisser faire

 

 

 

On est fiers d’être à l’AFPA

 

pirouette, cacahouète,

 

On est fiers d’être à l’AFPA

Alors ton plan on n’en veut pas et on te dit « Pascale B’Artois »

 

 

Sur l’air de « La poupée qui dit non »

 

 Nous les salariés on dit non non non non

 

Pour tout le projet on dit non non non non

 

Il est il est tellement pourri

 

Qu’on est tous à Paris

 

Nous les salariés on dit non non non non

 

Pour tout le projet on dit non non non non

 

L’afpa ne se découpe pas

 

D’Artois tu gagneras pas

 

Nous les salariés on dit non non non non

 

Pour tout le projet on dit non non non non

 

Ce plan il est tellement pourri

 

Qu’on est tous réunis

 

Il est il est tellement pourri

 

Qu’on est tous à Paris

 

Nous les salariés on dit non non non non

 

Pour tout le projet on dit non non non non

 

Il est il est tellement pourri

 

Qu’on est tous à Paris

 

Non, non, non, non ...

 

Non, non, non, non

 

 

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Chansons Manif.pdf)Chansons Manif.pdf[ ]248 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates