Versant SUD Auvergne Décembre 2013

Depuis notre dernier Versant Sud, on ne peut pas dire qu’il se soit passé grand-chose à l’AFPA, du moins en surface…à part bien sûr les élections des représentants du personnel (voir plus loin)….

La danse du président Barou, digne de Kââ -le serpent du livre de la jungle

(‘Faites-moi confiance’) s’est quelque peu atténuée, le président avouant une fatigue certaine devant le travail titanesque de redressement des comptes travail dont il ne semble pas voir la fin (et nous non plus d’ailleurs !)….

Si certains membres du personnel ont été débarqués (Mme Borgjson a semble t il payé sa gestion très personnelle d’AFPA Transition) , ceux que le DG aurait aimé voir partir de leur plein gré s’accrochent (au siège !) et le gros des troupes a du mal à se sentir pousser des ailes car la réalité est là dans toutes les régions : toujours pas de sursaut d’activité, des formateurs sans stagiaire ou avec très peu ( 90 en pays de Loire !!), des départs surprenants qui se multiplient comme celui du chef de la plateforme comptable d’Istres ou de plusieurs directeurs fraîchement nommés…

Bref, au Comité Central d’Établissement de septembre, les chiffres parlaient : le chiffre d’affaire à fin juin accuse un retard sur les prévisions les plus basses…

Nous sommes guettés au coin du bois par les loups de la finance…On cherche toujours de nouvelles banques pour conforter l’avenir mais elles ne se bousculent pas au portillon…

A coté de ça, le service compta du siège s’étiole un peu plus chaque mois du fait de non remplacement de postes non hiérarchiques et des missions essentielles sont à la traîne, relance client par exemple...incompréhensible !

Par ailleurs, le président avait dit que l’ingénierie serait remise au cœur de l’AFPA, et c’est tout le contraire qui se passe ! L’éviction à la hussarde de la directrice de la DI rappelle les sombres heures de l’ère Caïla et elle a été remplacée par deux hommes (bonjour la parité !). Pas d’économie sur les hiérarchiques de ce coté là non plus !

C’est clairement l’éclatement de l’ingénierie qui se profile avec un ingénieur par secteur et par région (soit dans l’absolu 22 régions à 3 IF, soit 66 personnes en tout), quelle bonne idée ! Mais pour quoi faire ? Comme le titre est national, comment ne pas craindre 22 adaptations régionales ? Quelle valeur d’un titre sur le plan national alors ?

Toujours en DI, les ordres et contre ordres se multiplient : abandon, sur décision du président, du travail pourtant bien entamé sur l’alternance à l’AFPA ; ordre soudain de modulariser tous les titres en modules d’au maximum 420 heures (sans réalisme pour certains titres) et l’on apprend que c’est une vision du président mais qui ne répond à aucune commande des financeurs…

Bref le personnel DI est complètement désabusé…on le comprend.

Et en Auvergne ?

La venue du DG en juillet nous a au moins confirmé quelque chose : il n’y a pas beaucoup d’espoir à attendre du conseil régional…le dialogue avec son président est presque rompu….’Faut attendre les prochaines élections – 2015- ‘ a dit le DG…C’est pour nous rassurer ? Le DG a confirmé que le Cantal – enfin…Aurillac !, avait bel et bien un avenir ! Cela dit, même le DR ne semble pas trop y croire… quand la politique s’en mêle…A Saint Flour, quelques ateliers revivent et à Aurillac, l’activité se maintient, malgré une gestion locale toujours olé olé…

Si l’appel d’offre SIEG ( pour les 4 ans à venir) a été confié à l’AFPA dans le Nord Auvergne, le SUD Auvergne n’a rien eu…L’analyse de cet échec est bien différent selon qu’on est proche de la direction ou pas…Pour les premiers, c’est la faute aux pratiques du passé, pour les autres, les raisons sont à aller chercher du côté de la présentation du dossier mais les jeux étaient peut être fait d’avance…en tout cas, le Sud Auvergne joue de malchance…et le constat est là : au Puy, les appels d’offre se font rares et quand ils sont là, les volumes sont faibles , les stagiaires rentrent en entrées décalées, parfois pour 1 ou deux stagiaires à une semaine d’intervalle, avec un même formateur pour plusieurs titres, et des niveaux différents…et toujours plus de sections qui ferment…..

Le centre qui s’en tire le mieux est celui de Beaumont mais avec de grandes disparités de remplissage entre les formations et d’activité entre les formateurs

A Montluçon, des tensions persistent entre le management et le personnel, le tout dans un contexte là aussi difficile avec des formateurs inoccupés et d’autres surbookés….

A AFPA Transition, l’actualité c’est surtout le contrat de chantier : rappelons que AFPA Transition Auvergne a été à la pointe de la mise en œuvre de ce contrat, pourtant illicite à l’AFPA, et dont maintenant la direction générale veut se débarrasser compte tenu des risques juridiques dénoncés depuis le début par SUD FPA…elle vient donc de confirmer la CDIsation au 21/12 de 7 CDIC. Il va donc en rester, le combat continue !

Et les élections des représentants du personnel ?

Les résultats nationaux confirment ceux d’Auvergne : comme dirait (presque) le président Barou ‘ y a un besoin de Sudfpa, c’est évident’ !

Ainsi en Auvergne, nous faisons un retour marqué au Comité Régional d’Etablissement grâce à de très bons scores ! après 4 ans d’absence, enfin nous allons avoir un accès direct à l’info économique de la région, avec 3 permanents (2 élus et 1 représentant syndical) voilà qui va ré équilibrer la représentativité du personnel au CRE et permettre de savoir ce qui s’y dit et s’y passe !

Nous serons toujours bien présents dans les centres (dp) que ce soit par des élus titulaires (Le Puy/Beaumont) que par des délégués syndicaux (Le Puy /Montluçon/ Cantal).En Ile de France, les élections ont été repoussées par décision de justice : 3 syndicats, dont Sudfpa, ont dénoncé la curieuse cuisine des listes électorales faite par la direction…Nos collègues vont donc voter d’ici plusieurs semaines ; cela ne remettra sans doute pas en cause le très bon score global d’ores et déjà obtenu par Sudfpa en région….Nous serons donc présents aussi au Comité Central d’Établissement (CCE) et nous vous tiendrons régulièrement informés de son activité….A bientôt donc…et bonnes fêtes à tous !

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (versant sud decembre 2013.pdf)versant sud decembre 2013.pdf[ ]78 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates