SUD FPA appelle à la levée de la suspension du boycott !

Pour la 3ème année consécutive, la direction projette un gel des salaires en 2014.

 Dans le projet d'accord qu'elle vient de transmettre aux OS, aucune augmentation générale n'est inscrite. Une enveloppe de 300 000 € est prévue pour les promotions des privilégiés. Quant à la maigre enveloppe de l'égalité professionnelle elle ne permettra pas d'honorer les engagements de la direction.

 La direction provoque le personnel.

 Après avoir affirmé retirer sa note de réflexion, la direction reprend les mêmes arguments de chantage à l’emploi.

 

La direction pose comme a priori que toute hausse de salaires des classes 1-12 mettrait en péril l’entreprise. Elle ne prouve rien et elle ne veut pas discuter de la vraie priorité de cette hausse en regard d’autres budgets.

 

-         Le coût exorbitant de la T9 (plus de 3 Millions € par an)

-         Le projet pharaonique de l’Est parisien Montreuil Neuilly Reuilly, (au bas mot 15 Millions €)

-         Les injustices salariales et les salaires sans cesse croissants des dirigeants (rien que l’effet report des promotions des hiérarchiques coûtera près de 1,5 Millions € en 2014...)

-         Le nombre de hiérarchiques (surcoût de 30 Millions € par an depuis plusieurs années !)

-         Le recours aux consultants (sous l’ère Caïla, au moins 20 Millions € annuels, en baisse mais encore très onéreux)

 

Sans parler des charges financières (près de 10 Millions par an !) créées par le soutien très généreux de l’Etat !

 

La direction en voulant indexer les augmentations de salaires sur l’existence et la grandeur de l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) se moque des salariés assimilés indignement à des actionnaires !

 Les salariés ne sont en rien comparables à des actionnaires qui risquent ce qu’ils extorquent aux salariés !

 Les vrais risques, ce sont les salariés qui les prennent tous les jours pour leurs métiers et leurs santés et non les banques de l’AFPA ! Qui elles seront toujours renflouées par l'Etat !

 En ne respectant pas la décence des salaires, la direction s’en prend directement à la santé des salariés des classes 1 à 12. Combien de salariés doivent-ils renoncer à des soins ? Combien de salariés pauvres à l’AFPA ? Combien de salariés obligés de payer des agios à leurs banques ?

 En méprisant les salariés, la direction met aussi en danger l’AFPA et ses missions.

 L'irresponsabilité de nos dirigeants qui vivent dans un autre monde doit cesser !

 Pour commencer :

  • Les organisations syndicales ont décidé unanimement d'une seule revendication : 70 € d'augmentation de la PRU avec rétroactivité au 1er Janvier 2014.
  • La direction continuant son monologue social, SUD FPA comme d’autres organisations syndicales de l’AFPA, appelle à la levée de la suspension du boycott des réunions avec la direction, en commençant par les CRE qui se tiendront du 17 au 19 juin 2014.

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates