Après le succès de la journée du 22 avril, il faut maintenir la pression sur le gouvernement !

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD FPA Solidaires, CFE-CGC et CFTC de l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) se félicitent du succès de cette action :

  • 1 000 salariés se sont retrouvés à Paris pour manifester entre Montparnasse et la rue de Varenne

  • Une participation massive à la grève : 1 salarié sur 3 !

  • Des expressions de soutien à l’action engagée pour la préservation du service public de la formation qualifiante des adultes.

Ce mouvement de grande ampleur illustre l’exigence des salariés de voir le gouvernement prendre ses responsabilités pour le maintien d’une formation qualifiante nationale des demandeurs d’emploi et des salariés confrontés aux restructurations. Ce rassemblement national a été organisé le jour de la présentation du projet de loi relatif au « dialogue social et au soutien de l’activité des salariés » au Conseil des Ministres. Le gouvernement doit enfin ! définir une véritable politique nationale de formation professionnelle. Au sein de ce cadre légal, les pouvoirs publics doivent définir des moyens qui permettront à l’AFPA de recouvrer son niveau d’activité, les moyens nécessaires fléchés ainsi que le statut national attaché à la mission de service public qui lui permettront de rendre les services attendus et de répondre, dans des conditions matérielles restaurées, aux besoins en formation qualifiante du pays.

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD FPA Solidaires, CFE-CGC et CFTC remercient toutes celles et tous ceux qui ont contribué au succès de cette journée ou qui y ont apporté leur soutien.

Une délégation des 6 organisations syndicales a été reçue à Matignon par des conseillers du Premier Ministre, du Ministre de l’Economie et du Ministre du Travail. Elle a porté l’exigence des manifestants et des grévistes : que l’AFPA recouvre un niveau d’activité et les moyens lui permettant de rendre les services attendus et de répondre aux besoins en formation qualifiante du pays.

 

Les représentants du gouvernement ont renouvelé leur soutien à l’AFPA mais ont refusé d’indiquer par quelles mesures concrètes ce soutien allait se traduire, alléguant de travaux toujours en cours…

 

 

C’est maintenant que les décisions concrètes doivent être prises ! Face à l’urgence sociale et aux défis économiques à relever, il serait totalement incompréhensible que le gouvernement laisse l’AFPA s’enfoncer dans une crise dont elle ne pourrait plus se relever.

 

 

C’est maintenant qu’il faut maintenir la pression !

 

 

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD FPA Solidaires, CFE-CGC et CFTC de l’AFPA appellent les salariés à accentuer la mobilisation et à se réunir partout afin d’envisager les suites à donner pour poursuivre l’action amorcée le 22 avril.

 

 

Avec l’engagement des salariés, tout est possible !

 

 

Montreuil, le 23 avril 2015

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Communiqué syndicats AFPA -15-04-23 VF.pdf)Communiqué syndicats AFPA -15-04-23 VF.pdf[ ]621 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates