Languedoc-Roussillon : analyses du CRE d’octobre 2015

Mesquinerie entre gens polis

Une collègue en CDD à 30 heures remplace une autre en CDI à 32 heures. En fait la CDD fait plus de travail avec moins de temps. Une astuce sur le contrat de travail, précise que la salariée en CDD n’effectuera qu’une partie des tâches de la CDI. 

Pour SUD : c’est légal mais illégitime. 

 

Le DR : « C’est normal, vous n’êtes pas sans avoir remarqués que depuis que je suis là, je travaille à diminuer les charges ». 

La DRH : « c’est le centre qui est à l’origine de cette décision, d’autant que le ratio d’AT / production dans ce centre est au-dessus de la moyenne ». 

 

Pour SUD : Décidément on ne parle pas la même langue, nous parlons travail, on nous répond ratio, baisse de charge ! 

 

Ce n’est pas moi c’est eux : responsable mais pas coupable

 

L’inter syndicale a répondu présente 

Après avoir provoqué une interruption de séance, les élus ont abordés la situation du personnel en CDD tant sur la nature, la durée de leur contrat, leurs conditions d'embauche et de travail. L'intersyndicale LR a décidé de traiter ce point plus précisément au prochain CRE. 

 

Mesures correctives FAD

Le DR : En mars 2014 j’avais demandé à mes équipes de direction de se préparer à la formation à distance pour janvier 2015, ils prétendaient être prêts. 

Alerté par l’intersyndicale le DR affirme que cela a demandé un gros investissement personnel des formateurs (sans reconnaissance). A nos questions sur les mesures correctives, il nous donne une liste de mesures sur : 

  • une série de dates de réunions entres acteurs (traitant de quoi précisément?) 
  • des négociations avec des partenaires pour installer des cyber-bases telle que cela à été vendu et pas comme ça l’est aujourd’hui (sans date de finalisation). 
  • La formation et l’accompagnement des formateurs (quand, comment, où ?) 
  • Des discussions de régulation avec le Conseil Régional (sur quels sujets exactement ?) 
  • D’exiger des ressources formatives adaptées à la FAD (toujours en cours de réalisation !). 

 

Pour SUD : mais c’est loin d’être fini notamment sur le changement de posture : s’adresser majoritairement aux stagiaires par mail est loin de satisfaire les exigences de ces derniers, on retrouve ces frustration sur la toile, il suffit de taper sur un moteur de recherche : les déçus de l’Afpa, c’est édifiant. 

 Le travail syndical paye, mais il faut être tenace. 

 

Multi modalité et modularité

Le DR : Chaque région doit proposer des projets. 

Les formations « tertiaire administratif, ADVF, commerce distribution, informatique » en LR continueront à passer en 2016 sous cette forme. 

Le calendrier des ressources livrables demandé par les élus indique qu’à ce jour, 22 titres sont prêts sur 104 prévus. Les formations rares ne seraient pas concernées. 

 

Pour SUD : En attendant, les stagiaires sont là et chacun fait comme il peut. Collègues impactés, n’hésitez pas à nous solliciter avant que la souffrance ne s’installe. Pour certaines formatrices qui ont essuyées les plâtres, il a fallu de longs arrêts maladie. 

Savoir dire non à un abus c’est dire oui à sa santé. 

 

Bilan formation du personnel 2014 et 1er semestre 2015

L’essentiel de ce budget (90% à 95%) est dirigé vers des actions d’adaptation au poste au lieu d’aller vers l’acquisition de compétences pourtant réclamée par tout le monde. C’est en partie ce qui explique que les collègues ne peuvent se déplacer, d’autant qu’ils ne sont pas remplacés. Au retour le travail s’est accumulé. 

 

Pour SUD : La direction s’obstine dans le déni du besoin exprimé par la production afin de satisfaire celui des planeurs (dirigeants à la T9 qui font des plans sans connaitre la réalité de terrain). 

Cyniquement la direction se plaint parce que les collègues refusent de se former !! 

On leur offre des formations, ils n’y vont pas ! 

 

Projet régional de l’accompagnement

Le DR : En 2016 nous devrons mettre en oeuvre les prestations qui ressemblent à ce que réalisait le préparatoire: agir et agir+. Mais ces dernières ne sont pas payées, tout le monde mettra la main à la pâte. 

Pour SUD : C’est fort de café. Après avoir sciemment détruit le préparatoire et son savoir-faire, tout le monde sera impliqué avec zéro moyen sur des métiers qui ne s’improvisent pas !! 

Avec rien, on ne fait rien de sérieux. 

 

Actions courtes

Le DR : Nous allons développer les actions courtes, certaines réglementaires en 2016. Les formateurs sans activité seront obligés d’y participer, sinon ce sera la fin de l’Afpa pour eux. D’ailleurs, l’opération Linky : l’EDF veut remplacer tous les compteurs en France. Il y a un gros besoin de formation, nous nous sommes bien placés pour obtenir le marché. Nous espérons 100 à 200 mille euros d’ici à la fin de l’année, ces actions continueront en 2016. 

Pour SUD : 

Privilégier les formations courtes, aux autres que l’on ne cesse de réduire pour satisfaire les entreprises. 

Rendre le stagiaire moins autonome (sans qualification, mais avec des compétences) dans le marché du travail et moins bien payé (la qualification est liée à la grille de salaire). 

Ce n’est pas la philosophie historique de l’Afpa. 

Le Medef a gagné 

 

Comité de direction National

Le DR : les objectifs prioritaires pour 2016 définis (par les planeurs) seront entre autre: 

  • Passage à l’Epic 
  • Dévolution du patrimoine 
  • Changement de statut de gouvernance 
  • Fusion conseil d’orientation et conseil d’administration 
  • Redéfinition de l’équipe dirigeante : 13 DR, 12 membres de la commission exécutive 
  • 47 sites abandonnés, rattachés (dont Castre, Decazeville, La Grand-Combe, St Chely). 

 

Pour SUD : Encore du mouvement décidé par les planeurs, pour nous annoncer ce que l’on sait déjà : 

  • Réduire le personnel, bloquer les salaires, augmenter la charge de travail. 
  • Détruire le travail bien fait au mépris du service rendu aux stagiaires et de la satisfaction du financeur. 
  • Vendre tout et n’importe quoi. 

Cette logique ne marche pas, chacun s’en aperçoit quotidiennement. 

Messieurs les dirigeants faites preuve de réalisme, de créativité, sortez du dogme, apprenez à respecter les salariés de terrain, c’est plus rentable. 

 

Triste conclusion

Sans imagination les planeurs déconnectés de la réalité ont décidé d’accélérer la casse de l’AFPA.

Avec des solutions empruntées aux consultants(très chers) etqui sont toutes les mêmes: 

  • La maltraitance du petit personnel par :le changement permanent, la mobilité forcée,la baisse d’autonomie du terrain au bénéfice des dirigeants,
  • la diminution des CDI pour la prolifération des CDD,
  • la réduction de l’activité noble, pour de l’éphémère, 
  • la destruction systématique des conditions de travail.

 

Ils ont bloqué pour une année encore les salaires et comme d’habitude on s’apercevra plus tard que les plus gros salaires(les planeurs)font exception à la règle.

 

Rejoignez SUD pour peser beaucoup plus face à la direction.Ne restez pas spectateur.

SUD FPA 13 place du Général de Gaulle 93108 Montreuil 01 48 70 51 68. 

 

Votre contact en région : 06.42.90.09.47.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Analyse du CRE d-octobre 2015.pdf)Analyse du CRE d'octobre - Languedoc-Roussillon[ ]200 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates