Connexion

           | 

Préparation des élections des représentants du personnel au Conseil d'Administration de l'EPIC, une réunion Grand Guignol avec la direction

SUD, alors que la réunion commence, fait remarquer que le texte de l'article 11 du décret qui régit cette élection prévoit de consulter uniquement les OS représentatives ; la direction (qui n'a semble-t-il pas bien lu) a pourtant convoqué la CGC et la CFTC. Et pour éviter de reconnaitre qu'elle a fait une erreur (ou pire qu'elle souhaitait imposer cette présence illégale), inverse les rôles et demande aux syndicats de se prononcer sur leur présence ...Chercher l'erreur !

La Direction présente un ensuite un rétro-planning qui fixe la date de l'élection dans la semaine du 5 au 13 avril 2017.

S'ensuit quelques échanges sur les listes électorales nationales et le risque d'erreur (oh, là aussi ?). Il est rappelé que le décret prévoit que c'est le salarié qui doit faire la démarche auprès de sa RH s'il n'est pas sur la liste (dans les 5 jours qui suivent sa parution). Les OS s'interrogent : et ceux qui ne doivent pas y être, comment vont-ils se signaler ?

SUD intervient à nouveau et demande à la direction : qui a fixé la date de l’élection ?. Nous ! répond la direction.

Et pourquoi ne respectez-vous pas l'article 4 du décret qui prévoit que c'est le Conseil d'administration qui décide de la date des élections ? demande SUD. Or le Conseil d’Administration n’est pas encore formé et sa 1ère réunion a lieu en principe le 27 février !

Grand moment de solitude pour la direction qui demande une interruption de séance avant de reconnaitre son erreur (alors ? vous croyez qu'ils l'avaient lu le décret ? Nous oui on l’a cherché et on l'a lu et on n'a pourtant reçu les documents pour cette réunion que la veille à 17 h 55).

La direction revoit sa copie et indique que l'élection aurait donc lieu du 19 au 25 avril si le CA se réunit comme prévu le 27 février 2017. Encore faudra-t-il que le CA décide de cette date !

On y reviendra mais cette élection (2 sièges, 3 candidats) qui écarte les salariés qui s'engagent pour la défense de leurs collègues au quotidien, et qui privilégie les salariés cadres, et pour laquelle les OS ne pourront pas présenter des salariés en passe d'être transférés dans les filiales…. cumule déjà les points contre elle. Et oui pour participer, il est vrai, à la cogestion de l’EPIC en tant que représentant des salariés, il ne faut pas représenter réellement les salariés !

En pièce jointe le document de la direction

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (note élections OS 14022017.pdf)note élections OS 14022017.pdf[ ]381 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates