VERSANT SUD Auvergne Janvier 2018

Ce versant Sud est consacré au compte rendu du dernier Comité Régional d’Etablissement d’Auvergne et aux rencontres des représentants des Organisations syndicales auvergnates (dont Sudfpa) avec les députés et sénateurs d’Auvergne…

1) Comité Régional d'Etablissement Auvergne , le 18/01 à Beaumont ( à noter que Mr Sy - du national- fait toujours office de DRH puisque la nouvelle DRH - une femme donc - a été recrutée pour le 1er mars...)

Sur l'activité : le DR a confirmé :  l'activité est réduite dans tous les centres et l'appel à référencement du conseil régional - pour les années à venir - n'est pas de taille à nous faire envisager l'avenir sereinement ( et encore faut-il être retenu sur les appels d'offre qui devraient suivre si on est référencé ! or d'ores et déjà on sait que nous n'avons pas été retenus sur tout ! aucune news du lot transport par exemple....) Les centres du Puy, de Montluçon et d'Aurillac vont être quasi déserts à partir de mars ( moins de 20 stagiaires au Puy!)

Le DR dit travailler sur des plans d'action et d'ailleurs la directrice générale est à Vénissieux ce jour pour en discuter...on nous a présenté un tableau par centre avec les GRN à garder, à développer et ceux à fermer ( comme la maçonnerie au Puy par exemple) sur le tableau quelques anomalies comme un GRN à garder à Montluçon…mais qui est fermé ....depuis 15 ans !!! Nous on aimerait bien savoir ce que fait le service commercial dans cette situation…peut-être réponse en Février puisque le directeur commercial Auvergne Rhône Alpes doit venir au CRE pour nous expliquer ce qu'il fait...

Sur l'emploi : Evidemment très peu d'embauches en cours (une assistante de direction à Beaumont)....Nous avons interpellé le DR et le DRH sur les salariés passés de CDD en Interim en ce début d'année... assez scandaleux car ils perdent les avantages mutuelles et ASC notamment, alors qu'ils sont là depuis des mois voire des années...réponse du DRH : c'est vrai que ce n'est pas rationnel ( ça coûte deux fois plus cher à l'AFPA ) et la décision a été prise sans vraiment mesurer les effets. On va revoir cela pour les prochains contrats....à vérifier de prés...nous suivons ce dossier.

Sur le devenir des salariés CDI sans activité, le DR reste très évasif...alors qu'il est prévu une grosse baisse d'activité pour certains sur les 6 premiers mois de 2018 ! certains formateurs ont déjà accepté des mobilités mais comme les conditions de cette mobilité sont actuellement en négociation au niveau national, le DR reste prudent ...donc on ne saura pas grand-chose !

Par ailleurs, on a aussi abordé le problème des GRN en sur- activité (comme l'industrie à Beaumont) et le DR a dit ne pas l'ignorer...en attendant, c'est la débrouille (et la mauvaise qualité) qui règne..

On a aussi dénoncé les réunions techniques qui ne se font plus, les plannings non communiqués aux formateurs, les décisions de démarrage prises sans eux....Comme d'habitude , le DR et le RH notent mais rien ne change...ils font toujours les étonnés et sont toujours compatissants avec les hiérarchiques.... A leur sujet, le DR a quand même reconnu ( une première!) que y en avait trop  (!!) mais que ce n'était pas leur faute puisqu'ils avaient été mis en place avant que l'activité ne plonge... bah alors faut pas les remplacer quand ils partent au moins !

Et à propos de départ, nous avons aussi interpellé le DR et le DRH sur les démissions ( 2 à Montluçon dernièrement dont un formateur) en leur demandant s'ils ne se posaient pas des questions sur ces départs brutaux...pas vraiment mais ils ont quand même noté ( et dit ne pas être au courant..)

Sur le projet régional : comme il faut bien occuper les troupes, c'est le projet qui va servir d'alibi...le projet nous avait été présenté par le DR il y a quelques temps et nous avions été ébahis de sa vacuité : rien dedans, que du blabla....Comme il tient à cœur au DR, celui ci nous en reparle toujours en disant que ca avance....en fait , chaque centre a du proposer des projets ' innovants ' et pour cela ce sont les salariés qui sont mis à contribution....bah voyons : puisque vous n'avez pas grand-chose à faire, prenez votre destin en main et faites le boulot que devraient faire les nombreuses directions.....nous avons dénoncé le coté manipulatoire de cette façon de faire, d'autant que franchement ça ne risque pas d’être le projet du siècle qui va tous nous sauver. ( et ca rappelle furieusement des tentatives du passé…qui ne sont jamais allées au bout, AFPATitude par exemple…vous vous souvenez) ...mais ça occupe les directions de centre....

De toute façon comme le DR l'a dit lui même, tout sera peut être remis en cause quand le projet national sera fixé, à la lumière notamment du plan gouvernemental....de l'occupationnel je vous dis...et C'est Steve Hans - un directeur en errance - qui est chargé de mener ce projet au niveau régional....tout un programme...d'occupation !

Divers : la mise en place des filiales : 28 personnes transférés en Auvergne Rhône Alpes, mais le maître mot de la direction c'est : ça ne change rien...A voir....nous on pense et on dit qu'une fois encore on crée des barrières entre le personnel...en plus il est obligatoire que les actions des filiales soient bien identifiées ( devis, conventions, factures) mais comble de malheur, les logiciels ne sont pas prêts , ce que les salariés ont découvert le 02 janvier...alors que les chefs le savaient depuis mi-décembre !!!!! tout devrait être opérationnel pour fin janvier...là aussi on attend de voir !

Voilà pour le CRE de janvier..prochain CRE le 20 février...on reparlera notamment des contrats d’intérim pour vérifier que les choses ont bien évolué !

2) Rencontre avec les élus :  Sudfpa ( vos représentants au CRE Auvergne) participent à des rencontres inter-syndicales avec des élu(e)s députés principalement.

Pour l'instant nous avons rencontré : une député LREM, une député PS, l'attaché parlementaire d'un député Modem, et un autre attaché parlementaire d'un député communiste ; nous devons prochainement rencontrer une autre députée LREM...Nous avons sollicité un rendez-vous à la totalité des députés d'Auvergne mais pour l'instant nous n'avons donc eu que 5 ou 6 propositions de RDV ( sur une quinzaine de députés) aucun député LR ne nous a répondu (et il n'y a pas de député FN, de toute façon nous ne les aurions pas sollicités)

Un bilan intermédiaire de ces rencontres ? et bien, c'est assez inquiétant....nous y allons - avec la CGT et la CFDT - sur deux thèmes :

1) la sous-utilisation de l'outil AFPA ( pourtant financés pendant des années par le contribuables) et son manque de financement notamment du fait du conseil régional

2) le projet de loi sur la forme pro et le projet investissement /compétence annoncé par le gouvernement.

Force est de constater que nos élus  ne connaissent que très peu l'AFPA, son fonctionnement et sa structure financière.

La plupart pense que nous sommes encore sous subvention de l'état...Il ne connaisse pas vraiment l'effet des lois de décentralisation (transfert des fonds de la form pro aux régions) et n'ont pas d'info sur les prochaines lois ( alors que tout doit être bouclé pour le printemps..)

Ce n'est pas très encourageant pour notre avenir... et ça montre aussi ( et nous l'avons dit au DR lors du CRE) qu'il reste beaucoup de travail pour que l'AFPA soit repérée dans le paysage local !!!

Bref au moins ces rencontres ont pour vertu de faire découvrir notre EPIC à nos représentants ....mais bon, de là à ce qu'il défende notre avenir…

A suivre !