SUD FPA Nord Pas de Calais Compte rendu CRE Mars 2018

Présentation de Madame Christine MARTOGLIO, nouvelle DRH-DS en remplacement de Mr SANDIFORT.

Information du trésorier du CRE : A ce jour, le 1er acompte du budget de la CASC n’a pas encore été versé, budget qui comprend 20 000€ pour le fonctionnement du CRE et 60 000€ pour les ASC (Affaires Sociales et Culturelles).

Ce non versement du premier acompte pourrait engendrer le dysfonctionnement des ASC, pour l’achat des chèques vacances, des chèques loisir, etc

Réponse du DR : Le versement du 1er acompte devrait avoir lieu fin mars début avril.

Remarque SUD : On constate que pour la Direction la priorité n’est pas donnée aux Affaires Sociales et Culturelles. Il n’y a certainement pas le même retard pour le versement des primes aux hiérarchiques !

Déclaration SUD sur les pratiques managériales à l’AFPA de LIEVIN - La CFDT s’est jointe à notre déclaration.

Et c’est encore au centre de Liévin que ça se passe ! Après l’entretien sans ménagement d’une salariée face à trois membres de l’équipe de Direction du mois dernier, avec en prime une lettre d’observation pour la salariée, voilà que l’équipe de Direction se place au-dessus du code du Travail.

Résumé des faits, le vendredi 09 mars après-midi, profitant de l’absence des formateurs, une partie de l’équipe de direction est allée dans les bureaux de certains formateurs (tous rattachés au même manager de formation par ailleurs), pour ouvrir et fouiller leur bureau et leurs armoires.

A la suite de cette expédition, les bureaux sont retrouvés en désordre le lundi matin. Des bouteilles d’alcool et autres objets sont photographiées pour envoyer ensuite les photos aux formateurs concernés en les invitant à venir récupérer leur bien dans le bureau du Directeur.

Pourquoi ces photos ? Dans quel but ? Ne faudrait-il y voir là une forme d’atteinte à la dignité des personnes et à la propriété privée ? Vous formateurs, vous avez fauté et je confisque l’objet du délit. L’équipe de Direction aurait-elle un pouvoir de police ?

Quel était le but recherché ? Passer de l’étape Risques Psycho-Sociaux des salariés à celle de troubles Psycho-Sociaux ? Chercher la faute pour justifier un licenciement ? Dégrader un peu plus l’ambiance de travail ?

Que cherchait-elle ? Des notices techniques pour bricoler le week-end ? De la drogue ? De l’alcool ? Des armes ? Des documents compromettants ?

Qui étaient visés ? Les formateurs ? Le manager de formation en charge des formateurs incriminés ? Les deux peut-être !

La façon de faire est inacceptable et choquante. Les raisons demeurent obscures. Et puis, pourquoi faire un contrôle quand les salariés sont absents

La délégation SUD FPA pense que lors de cette « Expédition », pas encore punitive, l’équipe de direction n’a pas forcément respecté la frontière entre les armoires de travail qu’ils pouvaient ouvrir et celles qui étaient des armoires vestiaires ou assimilables.

La délégation SUD FPA rappelle que ce type de fouille doit être prévue par le règlement intérieur, justifiée soit par des raisons d'hygiène et de sécurité soit par la recherche d'objets volés et que le personnel doit être prévenu avec un délai suffisant avant la fouille.

La délégation SUD FPA se doit de rappeler à la direction régionale de l'AFPA l'article L1121-1 du code du travail : Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

Nous répétons donc notre question : cette fouille était-elle justifiée par la nature de la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché ?

Les formateurs ont-ils consommé cet alcool sur leur lieu de travail ? Car détention ne signifie pas consommation.

La délégation SUD FPA trouve cette démarche très déloyale de la part de la direction de centre.

Est-ce que la Direction régionale compte mettre un terme à ces pratiques qui sortent du cadre légal ?

Au travers de cette déclaration, nous alertons les salariés de la région NPDC sur ce que certaines équipes de Direction sont capable de faire.

La Délégation SUD FPA

Déclaration de la CGT sur les pratiques du management à Liévin et dans d’autres régions.

Point 8 : Présentation de l’activité du pole Afpa Transitions par le Manager Antenne Haut de France.

Suite à l’intervention d’un élu SUD pour dénoncer les mauvaises conditions de travail du comité (absence de documents, PowerPoint difficilement lisible), le Secrétaire du CRE a demandé une interruption de séance.

Durant cette suspension de séance, le Secrétaire du CRE nous a présenté une déclaration élaborée par les élus CFDT qui a été finalisée en comité puis lue au Président du CRE à la reprise de séance.

A l’issue de la lecture de la déclaration, la motion suivante a été votée :

« Le comité mandate le Secrétaire pour saisir en son nom les juridictions compétentes en vue de faire cesser par tous les moyens les entraves répétées apportées aux prérogatives du comité et consistant à un refus persistant et systématique de la direction de remettre aux élus les informations précises et écrites dans un délai raisonnable et d’en obtenir réparation. »

Il a été convenu que les points qui devaient être traités seront reportés sur le CRE du mois d’avril avec l’engagement du Président et du RRH de nous fournir les documents nécessaires au bon déroulement du comité.

Calendrier des orientations stratégiques : Le travail de diagnostic de la situation de l’AFPA a commencé depuis le mois d’octobre. Les deux dernières réunions du Comité Stratégique se sont déroulées les 06 et 15 mars. La date de la réunion conclusive n’est pas communiquée.

Infos nationales

Les orientations stratégiques seront discutées lors du prochain Conseil d’Administration du 03 avril. Elles seront ensuite présentées au CCE extraordinaire du 05 avril (matin).

Rapport IGAS/IGF : Ce rapport est la commande de deux ministères pour appréhender les aspects RH et Financier.

Les auditeurs ont rencontré les principaux acheteurs de l’AFPA, les Conseils régionaux, le CNEFOP … Un questionnaire d’enquête a été envoyé à ceux qui n’ont pu être rencontrés.

Les inspecteurs n’ont pas réussi à savoir auprès des Responsables des Conseils régionaux comment ils envisageaient de travailler avec l’AFPA dans le futur. Les Conseils Régionaux ont fait remarquer que le fait de travailler par Appel d’offres enlevait toute visibilité, ils remettent également en cause notre qualité de formation ou de fonctionnement dans certaines régions.

Vis-à-vis des OPCA, il y a aussi un problème de compétitivité (trop cher).

Ce rapport dit que nous avons plus de CDI que dans les autres organismes de formation, qu’un des enjeux importants de demain pour l’AFPA sera de travailler sur la mobilité professionnelle et géographique et que la variation des effectifs n’est pas à la hauteur du chiffre d’affaire trop bas par rapport à la diminution de l’activité.

Sur l'évaluation des plans de refondation : le constat est sévère : certaines choses ont été faites mais le chiffre d’affaires du marché « Entreprise » reste constant et les objectifs n’ont ainsi pas été atteints. Nous ne savons pas vendre nos différences ni les mettre en valeur. Nous avons besoin d’une stratégie de développement et pas d’un développement intuitif.

A en croire le rapport … Trop nombreux, trop payés, trop rigides c’est la faute des salariés !!!

Faisant abstraction des notions de service public, l’administration accepte sans sourciller le modèle libéral de la compétition systématisée et elle réduit son diagnostic à une chasse aux coûts. Pour ce faire elle met le focus sur les personnels. Trop nombreux en CDI, trop nombreux à plein temps, trop rigides, trop payés, en prenant comme référence les pratiques RH des organismes privés et la précarité qui les accompagne, l’IGAS et l’IGF considèrent les salariés comme une caste de privilégiés et elles sous-entendent que le personnel est responsable de la mauvaise santé de l’AFPA.

Concernant l’avenir de l’AFPA, la DG déclare :

Il est temps pour l’AFPA de se réformer en profondeur en agissant sur des mesures structurelles et pas seulement d’agir sur des mesures paramétriques qui ne suffiront pas à garantir notre avenir.

Les élus demandent à la DG combien de centres et de formation sont prévus d’être fermés ?

La DG repousse cette idée simpliste qu’il suffirait de fermer la moitié des centres pour que l’AFPA devienne rentable. Ce n’est pas la voie que nous avons prise, de fermer tel ou tel centre ou telle ou telle formation. Nous sommes dans l’analyse afin de repartir sur de bonnes bases avec l’objectif de pérenniser les dispositifs existants, et on défend notre vision auprès de Bercy.

Pour la fin du premier semestre, les salariés auront une vision précise du projet d’entreprise.

Le PIC : La DG n’a pas beaucoup d’information sur le Plan Investissement Compétences. Il n’y a pas encore eu d’arbitrage sur les propositions de l’AFPA pour le PIC.

Il y a des conventions d'amorçage signées avec quelques régions (76 millions en Hauts de France). La DG pense qu’il y a de bonnes perspectives, on pourrait avoir 20% du marché, ce qui correspondrait à la part qu’historiquement on avait.

Pour plus d’informations : www.sudfpa.net

Jean-Marc GODGENGER Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.24.64.92.96

Alain KAZMIERCZAK Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.08.45.59.85

Pierre TAILAME Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.08.41.42.61

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CR CRE Mars 2018 - VF.pdf)CR CRE Mars 2018 - VF.pdf[ ]464 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates