Connexion

           | 

Formation: les syndicats de l'Afpa appellent à la grève le 22 novembre

Publié sur vousnousils.fr le 25/10/2012

Les six syndicats de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) ont appelé jeudi à faire grève et à manifester le 22 novembre à Paris pour demander à l'Etat de se "réengager" et que l'Afpa retrouve son "rôle" dans la formation des chômeurs.

"L'heure n'est plus à la fermeture de formations, de plateaux techniques ou de centres de formation, mais à un développement conséquent des activités de formation professionnelle conduites par l'Afpa", écrivent les syndicats CGT, CFDT, FO, SUD, CFE-CGC, CFTC dans leur appel.

Dénonçant une "sous-activité qui s'accroît", ils demandent à l'Etat de nouvelles missions d'accompagnement des demandeurs d'emploi.

"Des modes de financement hors marché concurrentiel sont possibles et cela nécessite que des décisions politiques soient prises rapidement", ajoutent-ils.

Les syndicats réclament "un engagement financier immédiat" de l'Etat.

L'Afpa et ses 9.300 salariés sont dans les turbulences depuis l'ouverture à la concurrence du marché de la formation en 2009. Sa nouvelle direction vise un retour à l'équilibre en 2015 mais son plan de refondation "ne sera viable que s'il est accompagné d'un réengagement de l'Etat", estiment les syndicats.

L'association, au bord de la cessation de paiement en juin, a accusé un déficit de 53 millions d'euros en 2011 et prévoit 75 millions d'euros de pertes en 2012. La direction demande à l'Etat une recapitalisation.

L'Afpa a formé 160.000 stagiaires en 2011, dont 92.000 demandeurs d'emploi.

http://www.vousnousils.fr/2012/10/25/formation-les-syndicats-de-lafpa-appellent-a-la-greve-le-22-novembre-536427

 

Le président Barou communique....

Le président Barou s'est exprimé dans deux médias à destination des collectivités territoriales et des RH.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (acteurspublics.com19102012_.pdf)acteurspublics.com19102012_.pdf[ ]24 Kb
Télécharger ce fichier (wk-ce.fr-25102012.pdf)wk-ce.fr-25102012.pdf[ ]18 Kb

Audition du Ministre Repentin par la Commission des Affaires sociales du Sénat

… la commission procède à l'audition de M. Thierry Repentin, ministre délégué chargé de la formation professionnelle et de l'apprentissage (10 Octobre 2012)

Mme Annie David, présidente. - Monsieur le ministre, nous souhaitons vous entendre aujourd'hui sur la formation professionnelle et l'apprentissage. Une feuille de route vous a été donnée en juillet. Quels seront ses effets sur la formation des jeunes ? Quels sont vos objectifs ? Comment voyez-vous l'action de votre ministère ?

M. Thierry Repentin, ministre délégué chargé de la formation professionnelle et de l'apprentissage. - Quels sont les axes stratégiques de la politique de formation professionnelle et d'apprentissage ? Cette politique étant particulièrement complexe, il faut revenir aux principes fondamentaux : réfléchir aux besoins des personnes, d'une part, et avancer grâce au dialogue social, d'autre part, car une grande partie du financement est d'origine paritaire.

La prise en compte des personnes semble aller de soi, mais l'empilement des dispositifs depuis trente ans peut donner le sentiment qu'ils ne sont pas faits pour elles. D'où mon exigence : simplifier et rendre les dispositifs plus accessibles ! Les courriers que je reçois posent des questions simples auxquelles notre tuyauterie complexe ne permet pas toujours de répondre...

De même les liens avec les partenaires sociaux s'étaient quelque peu distendus ces dernières années ; nous les avons resserrés à l'été dernier.

Lors de la conférence sociale des 9 et 10 juillet, un atelier a été consacré à la formation professionnelle. Quatre axes ont été tracés : rendre effectif le droit à la formation tout au long de la vie ; offrir une qualification à tous les jeunes ; développer un service public de l'orientation ; sécuriser le service public de la formation.

La nouvelle étape de la décentralisation représente un enjeu transversal, susceptible d'augmenter l'efficacité et la lisibilité de cette politique, grâce à de nouvelles modalités de pilotage et de coordination des acteurs. Les Etats généraux de la démocratie territoriale ont été un élément important dans la préparation du texte que proposera la ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, Marylise Lebranchu. Les arbitrages n'ont pas encore été rendus, mais le projet de loi comportera un important volet sur la formation professionnelle.

L'idée d'ensemble sera de conforter la compétence des régions sur la formation professionnelle, en procédant ...

Audition du Président Barou par la Commission des Affaires sociales du Sénat

Audition de M. Yves Barou, président de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) (10 Octobre 2012)

 

Au cours d'une deuxième réunion tenue dans l'après-midi, la commission procède à l'audition de M. Yves Barou, président de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa).

 

Mme Annie David, présidente. - Après la démission de votre prédécesseur, Jean-Luc Vergne, les difficultés auxquelles est confrontée l'Afpa ont occupé le devant de la scène : difficultés financières mais aussi de fonctionnement, problèmes liés aux appels d'offre et à la restructuration de l'association. C'est pourquoi nous avons souhaité vous entendre. Peut-être pourriez-vous nous présenter votre parcours et votre projet pour l'Afpa avant que nous ne vous posions des questions.

M. Yves Barou, président de l'Afpa. - Je suis avant tout un homme d'entreprise. J'ai consacré ma vie à l'emploi, y compris dans les cabinets ministériels où je suis passé. J'ai beaucoup travaillé aux États-Unis, en France et en Afrique, dans mes fonctions successives, qui ont touché au marketing, à la communication et aux ressources humaines à Rhône-Poulenc-Rorer, devenu Sanofi, puis à Thomson-CSF, devenu Thalès, où j'ai fini directeur adjoint. Depuis que je suis en retraite, j'ai créé un think-tank européen de DRH, convaincu qu'il fallait être plus présents à Bruxelles et nouer des relations plus étroites avec nos homologues allemands. Je suis également conseiller social du fonds stratégique d'investissement (FSI), où il s'agit d'apporter, sur les dossiers d'investissement, un regard sur l'emploi, le social, les ressources humaines, l'environnement ou le management.

Lorsqu'en juin, on m'a demandé d'assurer la présidence de l'Afpa, j'ai vite compris que la crise était grave, et ce d'autant plus que cet organisme est partie intégrante du modèle social français. C'est un outil dont on a plus que jamais besoin. Quel paradoxe, en ces temps tourmentés, alors que les besoins des demandeurs d'emplois sont criants, de voir des formations qui manquent d'inscrits ! C'est que la crise est systémique.

Lorsque j'ai accepté la présidence,

Alain Rousset "extrêmement touché"

Publié sur localtis.info le10/10/2012

En pleine réforme territoriale, les régions abordent leur congrès annuel qui se déroulera à Lyon, les 18 et 19 octobre, en "confiance". Confiance après le pacte signé avec l'Etat, le 12 septembre, qui, au dire du président de l'Association des régions de France (ARF), n'a pas été salué comme il l'aurait mérité.

Page 1 sur 4

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates