Connexion

           | 

La reconversion professionnelle n'est plus un tabou pour les salariés

Publié sur les echos.fr le 19/11/2012

Plus d'un salarié sur deux a changé d'orientation dans sa vie professionnelle, selon un sondage Ipsos-Afpa.

Passer toute sa vie dans le même emploi, les salariés du privé savent depuis longtemps que c'est fini. Désormais, ils savent aussi qu'ils devront probablement non seulement changer d'employeur mais aussi de métier ou de secteur. C'est ce qui ressort d'un sondage Ipsos pour l'Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) publié aujourd'hui.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (reconversion professionnelle-19112012.pdf)reconversion professionnelle-19112012.pdf[ ]292 Kb

Des fonctionnaires du Travail hostiles à la décentralisation

Publié sur acteurspublics.com le 23/11/2012

Quelque 500 agents du ministère du Travail, réunis en assises les 21 et 22 novembre, se sont exprimés contre le transfert des services de l’emploi et de la formation professionnelle aux conseils régionaux. La CGT, FO, FSU et SUD appellent à une grève début 2013.

“Nous nous opposons à la décentralisation des services de l’emploi et de la formation professionnelle et demandons leur maintien au sein du ministère du Travail avec les moyens humains et matériels correspondants.” C’est l’une des principales revendications exprimées à l’issue des assises du ministère du Travail, organisées les 21 et 22 novembre à Paris à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de SUD Solidaires, appel auquel ont répondu quelque 500 agents .

"Formation: en Picardie, les salariés de l'Afpa, en sursis, "pètent les plombs""

Publié sur lentreprise.lexpress.fr le 21/11/2012

Les larmes aux yeux, Pierre, formateur en menuiserie, balaie du regard son atelier désert: "ça faisait pourtant partie des sections qui faisaient le plein", soupire-t-il. A Beauvais, où 13 des 17 formations pour adultes de l'Afpa ont fermé, le "campus" a des allures de ville fantôme.

"Formation pour adultes : les raisons d'une crise à l'Afpa"

Publié sur lentreprise.lexpress.fr le 21/11/2012

 L'association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), fondée après la guerre pour répondre aux besoins de la reconstruction, a vu son environnement économique profondément bouleversé à la fin des années 2000, traversant depuis une crise profonde.

"Rivesaltes : "Nous voulons que l'AFPA continue de vivre""

Publié sur lindependant.fr le 21/11/2012

Comme leurs camarades des vingt-deux régions de l'hexagone, les salariés de l'AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) seront en grève, ce jeudi 22 novembre. Un mouvement pour interpeller le gouvernement et les politiques sur le danger de voir les AFPA mettre "la clef sous la porte".

L'emploi en danger

Concernant les "dangers de fermeture", Didier Caubert au nom de l'intersyndicale a déclaré : "Au niveau national, il manque dans le budget 75 millions d'euros pour boucler l'année. Si au 8 janvier 2013, nous n'avons pas trouvé cette somme, on est dehors". Cette situation mettrait en danger à la fois l'emploi, et balaierait plus de soixante ans de travail dans l'activité de formation, d'accompagnement et de qualification menant au titre professionnel. Le porte-parole des syndicats souligne : "Avant la décentralisation, il y a trois ans, le budget pour les 'AFPA' qui venait de l'Etat l'était pour un service public. Depuis la décentralisation, ce n'est plus le cas. L'Etat verse le budget aux Régions, et celles-ci ne sont pas obligées de verser uniquement aux 'AFPA', mais à la formation professionnelle en général (privé, public). Le budget ainsi divisé entraîne pour nous une diminution de la masse salariale avec comme conséquence moins de formateurs de personnel d'appui". Les AFPA seraient contraintes à cause de l'affaiblissement du budget, à prendre des CDD pour répondre à des appels d'offres ponctuels. Les sept points, adressés au gouvernement, aux conseils régional et général, aux politiques du département, demandent que soit "conservé et développé un organisme national et fiable qui répond aux besoins du pays". Ce jeudi, les salariés seront devant la porte de l'AFPA pour expliquer et faire savoir. L'AFPA compte 55 salariés dont 30 formateurs. Sa capacité d'accueil est de 400 stagiaires avec hébergement et service de restauration (gratuit pour les demandeurs d'emploi). Les salariés viendront manifester devant les portes de l'AFPA.

http://www.lindependant.fr/2012/11/21/nous-voulons-que-l-afpa-continue-de-vivre,1704107.php

Page 1 sur 4

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates