AFPA : le plan de redressement présenté à Châtellerault

Publié sur lanouvellerepublique.fr le 19/04/2013

Les dirigeants de l’AFPA se sont entretenus du plan de refondation de l’association au centre de formation.

Le conseil national d'orientation de l'AFPA (Association pour la formation professionnelle des adultes) a choisi de se réunir, ces trois derniers jours, dans les locaux du centre de Châtellerault. Un choix géographique que justifie Yves Barou, président de l'AFPA : « La forte empreinte industrielle de Châtellerault fait que la présence de l'AFPA y trouve tout son sens. C'est un moyen pour lutter contre la désindustrialisation de la ville mais aussi d'en renforcer l'attractivité. Et puis, je ne vous cache pas que je suis né à Châteauneuf. Je me sens ici, un peu chez moi. »

Une réunion que les différents collèges du Conseil d'orientation ont voulue pour travailler au plan de refondation mis en œuvre par l'organisme de formation. « J'ai été nommé président d'une AFPA quasiment moribonde en juin 2012. En plus, d'énormes difficultés de financement, l'AFPA avait quelque peu perdu de vue sa mission d'utilité sociale. La formation n'est pas une marchandise. Il est tant de revenir à des valeurs plus humaines. »

L'AFPA se positionne sur les plans sociaux

Publié sur pourseformer.fr le 16/04/2013

Derrière l’annonce de la création, par l’AFPA, d’un centre de transition professionnelle pour 300 salariés du site d’Aulnay de PSA Peugeot-Citroën visés par le plan de reconversion de l’entreprise, l’association pose une pierre importante de son plan de refondation, présenté le 25 avril prochain.

“Reprendre l’offensive sur le marché des restructurations”. En signant avec PSA Peugeot-Citroën un partenariat pour former et reclasser en CDI à la SNCF, la RATP et Aéroports de Paris, 300 salariés visés par la restructuration du site d’Aulnay (93), l’AFPA se positionne clairement comme un opérateur sur l’accompagnement des mutations et des restructurations, aux côtés de cabinets privés de reclassement.

L’ambition de l’AFPA

Une opération qui devrait être largement mise en valeur par Yves Barou, président de l’AFPA, lors du point d’étape du plan de refondation organisé le 25 avril. Objectif, à terme : une hausse du chiffre d’affaires de l’association de près de 100 millions d’euros d’ici à 2017, indiquait Yves Barou, lors du lancement du plan de refondation.

Décentralisation : les raisons d'un recul

Publié sur le Monde.fr le 03/04/2013

Il est lourd, complexe, parfois incompréhensible. L'avant-projet de loi de décentralisation transmis en mars au Conseil d'Etat est un énorme pavé de près de 175 pages et de plus de 120 articles que Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat et de la décentralisation, vient de se faire retoquer par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

C'est mardi 2 avril, face aux sénateurs du groupe socialiste, que l'ancien professeur d'allemand a fait connaître son appréciation sur la copie de sa ministre. Malgré dix mois de travail et des centaines d'heures de consultation, Mme Lebranchu voit son texte débité en trois parties dont l'examen sera étalé, au mieux, sur l'année 2013. M. Ayrault accorde toutefois aux membres de son exécutif des circonstances atténuantes, "compte tenu de la lourdeur, de la complexité, lorsqu'on s'attaque au grand chantier des collectivités".

Valse-hésitation sur la réforme de la formation et de l'apprentissage

Publié sur Localtis.info le 3 avril 2013

Dans une interview à Centreinffo du 2 avril, le ministre du Travail, Michel Sapin, annonce que les projets de loi Formation et Apprentissage seront finalement regroupés en un seul texte présenté à l'hiver 2013...

La période est propice à la redéfinition des projets de loi. Il y a eu l'annonce, le 2 avril 2013, par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, du redécoupage en trois morceaux du projet de loi de décentralisation. Avec la formation professionnelle, c'est l'inverse. Dans une interview à Centreinffo du 2 avril, le ministre du Travail, Michel Sapin, annonce que les projets de loi Formation et Apprentissage seront regroupés en un seul texte présenté à l'hiver 2013... C'est la deuxième fois que le gouvernement change de stratégie sur ce sujet.

Décentralisation : révision du projet de loi, "tâtonnement et hésitation"

Publié sur le Monde.fr le 02/04/2013

Le président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a annoncé mardi 2 avril que le gouvernement allait revoir sa copie sur la décentralisation en présentant "trois textes distincts" au lieu d'un seul, et repousser le calendrier.

Le projet de loi de réforme des collectivités, qui a suscité une opposition unanime des sénateurs PS, devait à l'origine être présenté d'un seul tenant au conseil des ministres du 10 avril. Désormais, l'examen des trois textes devrait être étalé dans le temps, selon M. Bel. Le premier concernera les métropoles, le deuxième les régions, le troisième, le reste.

Page 3 sur 19

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates