"Redéfinir la formation professionnelle pour mieux la réformer"

Article paru dans le Monde du 17 06 2013

A trois jours de la table ronde "Mobiliser pour l'emploi et la formation professionnelle" de la conférence sociale des 20 et 21 juin, qui va réunir tous les partenaires sociaux, Entreprise et Personnel (E & P) publie, mardi 18 juin, une note signée Sandra Enlart, Bernard Masingue et Jean-Marie Luttringer, qui fait la synthèse d'un mois d'échanges entre les responsables des ressources humaines de grandes entreprises sur leurs attentes à l'égard de la réforme de la formation professionnelle.

Cette association, qui regroupe plus de 110 entreprises, propose de redéfinir le périmètre de la formation et de redistribuer les responsabilités et les financements en fonction de sa finalité, selon qu'elle bénéficie à l'entreprise, au salarié ou à l'intérêt général.

Retraites : qui va devoir se serrer la ceinture ?

Publié sur Boursier.com le 15/06/2013

La conseillère d'Etat et ancienne présidente de la commission pour l'avenir des retraites, Yannick Moreau, a remis à Jean-Marc Ayrault son rapport sur la réforme des pensions... Le document doit servir de base de travail à la grande conférence sociale prévue les 20 et 21 juin, avant l'élaboration de la réforme proprement dite. L'objectif est d'atteindre, dès 2020, l'équilibre du régime général et des régimes alignés en économisant 7 Milliards d'Euros. Deux scénarios sont suggérés dans cette perspective : répartir l'effort à parts égales entre salariés et retraités ou à 2/3 sur les premiers et 1/3 sur les seconds.

Cholet : régime sec à l'AFPA

Article paru dans Lutte ouvrière du 17 Mai 2013

A l'AFPA (Association professionnelle pour la formation des adultes) de Cholet, des stagiaires viennent d'apprendre que la formation de camionneur qu'ils devaient commencer était tout simplement annulée. Résultat : cinq formateurs sont sur le carreau et les vingt participants prévus se retrouvent sans même une solution de rechange.

La situation est tendue depuis plusieurs années à l'AFPA de Cholet. Cela a commencé quand les AFPA dans leur ensemble ont cessé d'être gérées par l'État pour l'être par les conseils généraux. Il appartient désormais au conseil général du Maine-et-Loire de faire des appels d'offres pour ouvrir une formation... et de la fermer quand il estime manquer de l'argent nécessaire.

Contre le chômage, l'Elysée parie sur la formation

Article paru dans le monde du 14 mai 2013

Ce sera l'autre sujet sensible de la conférence sociale : l'emploi, avec en tête le dossier de la réforme de la formation professionnelle. Alors que la totalité des promesses de campagne de François Hollande sur l'emploi ont été mises en oeuvre, et que le chômage continue à augmenter, le gouvernement compte prouver qu'il continue d'agir sur le sujet en réformant la formation des chômeurs. Le cadre a été fixé par François Hollande le 4 mars, lors d'un déplacement à Blois. « Au moins un chômeur sur deux doit se voir proposer une formation moins de deux mois après avoir perdu son emploi », a souhaité le président de la République.

En 2011, seuls 566 000 demandeurs d'emploi ont pu bénéficier d'une formation, soit 20 % environ du total des chômeurs. Plus grave, ce chiffre était en recul par rapport à 2010, alors que le chômage avait augmenté entre les deux années. Le diagnostic est connu : sur les 31,5 milliards d'euros dépensés chaque année par l'Etat, les régions et les entreprises pour la formation, seuls 4 milliards sont destinés aux demandeurs d'emploi. La formation bénéficie en premier lieu aux salariés en activité, et parmi eux d'abord à ceux qui sont déjà les plus diplômés.

Est-il raisonnable que l’AFPA ...

Publié sur alternatives-economiques.fr le 23/04/2013

Dans les difficultés que connait l’AFPA, il est peu de ceux qui ont approché ce dossier qui contestent que l’on peut attribuer une lourde responsabilité à l’ex-directeur Philippe Caïla.

Page 2 sur 19

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates