La finance n’a pas de visage, elle a un gouvernement

Hier, mardi 26 août le nouveau gouvernement formé par le Président de la République et son Premier ministre, était rendu public.

Sans attendre ou espérer un changement, il s’avère cependant que la nomination d’un banquier à Bercy, Emmanuel Macron, est le symbole dele politique néolibérale assumée de ce gouvernement

Pour mémoire, c’est lui qui en tant que secrétaire général adjoint de l’Elysée est à l’origine du pacte de responsabilité, véritable pacte d’austérité pour les salarié-es, retraité-es,

chômeurs/euses et précaires. Il fut aussi gérant à la Banque Rothschild et le rapporteur général de la commission Attali en 2007, feuille de route idéologique de ce nouveau gouvernement.

Le patronat déjà se félicitait.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (communique_discours_valls_27082014.pdf)communique_discours_valls_27082014.pdf[ ]90 Kb

Appel hors TAFTA

siteon0-e5814

Pour signer en ligne :

Les citoyens d’Europe contre le traité transatlantique

L’Union européenne (UE) et les États-Unis négocient un accord de libre-échange, dit PTCI* ou TAFTA*. Au-delà des États-Unis et de l’UE, cet « OTAN de l’économie » impacterait toute la planète. _
De nombreux autres accords sont également en cours de négociation, dont l’AECG* ou CETA* entre l’UE et le Canada en passe d’être conclu.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

Utopiques car réalistes !, 6ème Congrès de L'union syndicale Solidaires

Le sixième congrès de l’Union syndicale Solidaires s’est tenu du 2 au 5 juin 2014, dans une période où, en France mais aussi sur l’ensemble de la planète, les capitalistes s’enrichissent toujours plus, les ressources naturelles sont pillées, l’environnement est mis en péril, les inégalités explosent, les discriminations demeurent.

Faire ce constat lucide, ce n’est pas s’en satisfaire. Au contraire, c’est en analysant la situation, en faisant des bilans, en en tirant des enseignements, que nous progressons, que nous nous renforçons, que nous prenons les moyens de renverser le rapport de forces.

L’unité d’action syndicale est un élément important pour gagner. L’Union syndicale Solidaires en fait une de ses priorités. Elle doit notamment rassembler dans la durée les organisations syndicales qui, avec leurs différences et leurs divergences parfois, ont comme point commun de se réclamer du syndicalisme de luttes et d’agir pour la transformation sociale, quand d’autres s’inscrivent pleinement dans le cadre du libéralisme.

Solidaires en action

Des lois de «décentralisation» de 2004 à celle sur la formation professionnelle de 2014, ce sont 10 annéesd’affaiblissement des moyens financiers de l’AFPA, donc du service public de la formation professionnelle; ceci, alors que le nombre de chômeurs-ses ne cesse de croître.
Aujourd’hui, c’est l’avenir même de l’AFPA qui est menacé. Dans la suite de diverses actions revendicatives, les syndicats CGT, CFDT, FO, SUD, CFTC, CGC demandent à être reçus au ministère. L’Union syndicale Solidaires soutient leurs revendications.
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2014_-_7_-_11_-_Solidaires_en_action_111.pdf)2014_-_7_-_11_-_Solidaires_en_action_111.pdf[ ]883 Kb

Avec le pacte de responsabilité, les actionnaires vont encore s’enrichir

Ils nous exploitent au travail, ils nous mettent au chômage,ils nous paient une misère, ils organisent notre précarité. Le gouvernement les aide.

Avec le pacte de responsabilité, les actionnaires (qui vivent déjà de notre travail !) vont encore s’enrichir.

30 milliards d’argent public sont privatisés au profit d’une infime minorité. Cela fait des décennies que le patronat bénéficie d'exonérations de cotisations, d'aides publiques, de cadeaux fiscaux, au nom de la lutte pour l’emploi... et le chômage n’a cessé d’augmenter !

Le gouvernement nous vole !

Nous faire payer les 30 milliards de cadeaux au patronat ne suffit pas :

le gouvernement y ajoute 20 milliards pour satisfaire au diktat de la Commission européenne qui impose des réductions drastiques du financement des politiques publiques. 50 milliards issus de notre travail nous sont ainsi volés :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2014_-_4_-_24_-_Mesures_Valls.pdf)2014_-_4_-_24_-_Mesures_Valls.pdf[ ]218 Kb

Page 9 sur 12

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates