Valls, la vérité si je mens !

Solidaires COMMUNIQUE 8 avril 2014

Au-delà des appels grandiloquents à la confiance, à la justice sociale, à la vitalité de la jeunesse, à la grandeur de la France, la déclaration de politique générale du Premier ministre Manuel Valls confirme la brutalité des orientations libérales de ce gouvernement.

L’essentiel se résume en un transfert du financement des baisses de cotisations patronales et de la fiscalité des entreprises sur les salarié-es, les chômeurs-euses, retraité-es, sans aucune obligation sociale contraignante pour celles-ci ni pour les détenteurs de capitaux. Ce n’est pas la baisse des cotisations salariales des salarié-es au SMIC qui va compenser l’immense injustice sociale de la politique gouvernementale.
Ce gouvernement, comme le précédent, ne cherche pas à aller à la source même du déficit, à savoir les pertes fiscales monstrueuses résultat de la sous imposition des plus riches particuliers et des plus grosses entreprises, des cadeaux fiscaux, des exonérations sans contreparties, des facilités données à la fraude de haut vol.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (communique_Valls-3.pdf)communique_Valls-3.pdf[ ]386 Kb

Rendons coups pour coûts

L’Union syndicale Solidaires a décidé, après consultation de ses instances décisionnelles, de lancer pour fin mars 2014 une campagne intitulée « Les capitalistes nous coûtent chers ». L’objectif est de mener cette campagne dans la durée et sur tous les lieux de travail (entreprises, administrations, etc.), dans tous les secteurs professionnels, mais également dans nos quartiers, villes, et départements.

2014 - 2 - 22 - Affichette 1-2

Inspection du travail : la réforme de Sapin est rejetée par le Parlement

Communiqué de SUD TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES

La réforme de l’inspection est rejetée par le Parlement

Ne boudons pas notre victoire et dans les prochains jours prenons le temps de nous réjouir

C’est donc une victoire politique pour le syndicalisme de lutte que d’avoir fait mettre un genou à terre un Sapin qui depuis 18 mois labourait le terrain, pour ne pas dire bourrait les cranes. Oui, le char de l’état avançait ; écrasant tout, à coup de séminaires, colloques, discours, interviews démontrant que l’inspection ne savait pas travailler, petits fours, « démocratie participative », flatteries à sa hiérarchie pour lui dire qu’elle était l’avant-garde éclairée de la rénovation du ministère fort.

Mais Sapin n’a pas persuadé ses agents, sa hiérarchie, les confédérations; il n’a pas persuadé le Parlement que sa contre-réforme allait améliorer le service public : surtout avec des effectifs en moins, et un emboitement de compétences qui nuirait obligatoirement à l’indépendance et à l’autonomie de chacun.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Le_combat_continue.pdf)Le_combat_continue.pdf[ ]170 Kb

Accord unedic : des économies sur le dos des chômeurs-euses

La nouvelle convention chômage signée entre le MEDEF, la CFDT, la CFTC et FO, impose une cure d’austérité de 400 millions d’euros aux chômeurs-euses, aux précaires et aux intermittent-es. La CGT et la CGC ont rejeté cet accord.

Après la loi de sécurisation de l’emploi facilitant les licenciements, le pacte de responsabilité finançant le patronat sans conditions, l’accord UNEDIC poursuit la destruction des garanties sociales et la dégradation des conditions de vie de la majorité de la population.

La survalorisation des signataires sur les droits rechargeables, consistant à garder le reliquat de ses droits en cas de nouvelle période de chômage, est la moindre des choses puisque ce sont nos cotisations, mais surtout elle vise à masquer un nouveau recul des droits :

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (communique_UNEDIC-3.pdf)communique_UNEDIC-3.pdf[ ]219 Kb

Appel pour un 8 mars féministe et syndical

Le 13 Février 2014

Les luttes des femmes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais aujourd’hui cette égalité est loin d’être effective dans une société qui reste encore dominée par le système patriarcal. Certains droits se trouvent même remis en cause, notamment du fait des politiques d’austérité. La montée de l’extrême-droite et des extrémismes religieux constitue un danger supplémentaire de régression pour les femmes.

64 titre300

 La journée du 8 mars, qui célèbre l’histoire de ces luttes, est plus qu’un symbole. C’est la journée internationale de luttes pour les droits des femmes du monde entier. Ce n’est pas la journée de « la » femme, comme les médias se complaisent à le répéter. Il n’y a pas une femme, mais des femmes, toutes différentes, qui luttent jour après jour, année après année.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (appel_8_mars-Def.pdf)appel_8_mars-Def.pdf[ ]424 Kb

Page 13 sur 14

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates