"La grosse colère des stagiaires charentais de l’Afpa"

"Huit mois perdus! J’étais là pour me reconvertir et en fait, j’ai perdu mon temps." Steven Chitarello est en colère. Carlito Chamussy aussi. Et leurs autres compères de stage "agent d’entretien du bâtiment" tout autant. Hier, c’est dans l’amertume qu’ils ont passé leur dernière journée dans les locaux du centre de formation de l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) à Mornac. Onze stagiaires, quatre seulement reçus à l’examen de fin de formation. Et un coup de gueule unanime: "Cette formation, ç’a été du grand n’importe quoi."

En huit mois, ils ont eu quatre formateurs différents. Le premier est resté trois mois. "Il était super. Il nous encadrait, nous apprenait plein de choses", dit Steven. Mais au bout de trois mois, le formateur, un professionnel du bâtiment pédagogue, a dû remiser ses outils et quitter l’Afpa. Le début de la galère, à en croire les onze stagiaires, tous envoyés là par Pôle emploi.

Trois formateurs se succèdent. "L’un d’eux est resté trois semaines. Il s’enfermait dans son bureau, on ne l’a jamais vu", dit un stagiaire. Un autre renchérit: "C’était de l’autoformation. Pour apprendre quelque chose, on nous disait “regarde sur internet”." Professionnels du bâtiment, ces formateurs n’étaient visiblement pas... formés pour transmettre leur savoir.

Le stagiaire de l'AFPA se blesse sur une machine mal nettoyée

Publié sur lanouvellerépublique.fr le 27/03/2013

Châtellerault : Jean-Pierre, salarié de l'équipementier automobile Valéo suivait un stage à l'AFPA, organisme de formation reconnu. Son stage s'est terminé aux urgences après une sérieuse blessure à deux doigts de la main gauche.

Alors qu'il travaille sur une rectifieuse, la main de Jean-Pierre est happée par la meuleuse. Le médecin fixe son ITT à quinze jours pour des coupures profondes à l'index et au majeur.

Si aujourd'hui, Jean-Pierre estime avoir récupéré 90 % de sa motricité d'antan, l'accident a laissé des traces. Le salarié a été écarté pendant huit mois de son poste habituel du fait de son handicap.

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates