les élus du syndicat des travailleurs corses boycotte la réunion du CRE AFPA Corse

Déclaration des 5 élus STC

Notre syndicat s'associe pleinement à la position des autres organisations syndicales CGT, FO, SUD et CFDT qui ont décidé de boycotter toutes réunions des instances du personnel jusqu'au retrait de la note de réflexion du dialogue social élaborée par le DG et le DRH.

Lire la suite sur la pièce jointe.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (STC- BOYCOTT CRE.pdf)STC- BOYCOTT CRE.pdf[ ]30 Kb

Déclaration des Délégués du personnel du centre de Chatellerault

Par une note nationale intitulée «Note de réexion sur le dialogue social» le DIRECTEUR GENERAL et le DRH ont ouvertement signié leur mépris
du dialogue social. C’est une véritable déclaration de fin de non recevoir à toute négociation et tout dialogue avec les salariés et leurs représentants.
Il ne nous est plus possible, aujourd’hui, de siéger dans une instance, y compris locale, le directeur général écrivant que le personnel n’aura droit à rien et ferait bien mieux de ne rien espérer, si ce n’est le pire, la perte de son emploi (à lire page 5 de la note du DG et du DRH).

Aussi, nous avons décidé en concertation de suspendre notre participation à toute instance tant qu’un dialogue sincère avec la direction ne sera pas restauré.
Pour le moins, nous attendons de la direction, non un simulacre de dialogue, mais une volonté vraie d’écoute et d’avancées communes.

Si le président et la direction générale veulent avancer seuls alors les organisations syndicales avanceront de leur coté avec les salariés.

Châtellerault le 27 février 2014
Les élus DP CGT
Les élus DP SUD FPA

Boycott de la réunion de DP de Maubeuge

La réunion de DP de ce matin à Maubeuge a été boycottée par l'ensemble des DP, SUD & CFDT après en avoir informé le DC par un mail expliquant la situation et les motivations des délégués.

Déclaration de la Commission Egalité professionnelle du CCE 27 02 2014

Suite au positionnement de l’intersyndicale et compte tenu des circonstances actuelles, en général un dialogue social en panne, et notamment les freins de la direction à mettre en place une véritable politique de l’égalité F/H à l’AFPA, la commission ne peut envisager cette rencontre avec la direction.
Nous insistons sur notre volonté de voir des négociations réelles s’engager rapidement avec la DG au niveau national, ainsi que sur nos attentes quant à la

Déclaration des délégués du personnel du centre du Puy en Velay

Par une note nationale intitulée ‘ Note de réflexion sur le dialogue social’, le DIRECTEUR GENERAL et le DRH ont ouvertement signifié leur mépris du dialogue social. C’est une véritable déclaration de fin de non recevoir à toute négociation et tout dialogue avec les salariés et leurs représentants.

Il ne nous est plus possible, aujourd’hui, de siéger dans une instance, y compris locale, le directeur général écrivant que le personnel n’aura droit à rien et ferait bien mieux de ne rien espérer, si ce n’est le pire, la perte de son emploi (à lire page 5 de la note du DG et du DRH).

Aussi, nous avons décidé en concertation de suspendre notre participation à toute instance tant qu’un dialogue sincère avec la direction ne sera pas restauré.

Pour le moins, nous attendons de la direction, non un simulacre de dialogue, mais une volonté vraie d’écoute et d’avancées communes.

Page 10 sur 11

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates