Quand le DG perd son sang-froid (et méprise les stagiaires et le personnel)

 Plus de 100 stagiaires du centre AFPA de Tours -ainsi que des formateurs- ont signé une pétition pour demander que le pont du 11 novembre soit récupérable, mais en réponse le directeur du centre suivant les directives régionales exige leur présence le lundi 10 en précisant que toute absence entraînerait une perte de rémunération de 4 jours (du 8 au 11).

 La situation étant bloquée, le 28 octobre SUD FPA en appelle, par un mail, à l'arbitrage du DG, le N+1 du DR.

Réponse du DG 17 mns plus tard :

Pour les ponts et la période estivale je donne des orientations nationales mais l’organisation finale revient aux DR. En effet, comment dire à un DR que l’Afpa ferme en août alors que les stagiaires du Conseil régional arrivent fin juillet, à la suite de plusieurs reports successifs ?

Nous sommes tous des psychologues du travail

Une collègue psychologue du travail du centre de St Nazaire a été agressée par le nouveau directeur régional, Pierre Chauveau, lors de sa 1ère visite du centre de Saint Nazaire.

En toute confiance, notre collègue s'était présentée à lui comme psychologue du travail : aussitôt le directeur s'est mis en fureur !

Chauveau a refermé la porte du bureau, enfermant notre collègue, accentuant la violence de son comportement.

Les propos tenus et qui nous ont été rapportés sont les suivants : « Je vous interdis de vous présenter comme psychologue du travail, il n'y a plus de psychologue du travail à l'AFPA, il n'y a plus que des chargé(e)s de recrutement » Notre collègue répondit qu’il y avait encore des psychologues du travail tant dans la ligne Relation Stagiaires qu’au sein d’Afpa Transition.

Chauveau lui rétorqua qu'il n'y avait plus de psychologues à Afpa Transition. Notre collègue lui signifia que ses propos l’atteignaient personnellement.

Extrêmement choquée, notre collègue a dû être arrêtée pour accident de travail.

Le même Chauveau a récidivé en adressant à la CPAM des réserves sur cet accident de travail pour tenter d'annuler la portée de son comportement. 2ème violence pour la collègue dont l'arrêt a été prolongée de 2 semaines !

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Nous sommes tous des psychologues du travail.pdf)Nous sommes tous des psychologues du travail.pdf[ ]162 Kb

Mobilité, la fabrique des volontaires

A défaut d’une vision d’avenir pour l’AFPA et d’une analyse autre que comptable, la direction générale a trouvé son mantra, la mobilité !

C’est écrit noir sur blanc sur l’acte 2 du plan de refondation : l’AFPA va mal parce que les formateurs ne sont pas assez mobiles’. Bougez, bougez disait la publicité, c’est bon pour vous…. La lecture du projet d’accord GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences) est éclairante à ce sujet : c’est quasi uniquement une gestion de la mobilité !1

De plus, la direction, faisant fi de toute autre considération (attachement au territoire, vie de famille, etc.) semble persuadée que l’argent suffira.

Reste à convaincre ou plutôt à amener le salarié à accepter de bouger...et c’est là qu’entre en jeu la « fabrique des volontaires ».

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Mobilité la fabrique des volontaires VD.pdf)Mobilité la fabrique des volontaires VD.pdf[ ]368 Kb

Notre collègue psychologue agressée : rencontre des élus de Pays de Loire avec le DG et le DR

Les élus et représentants syndicaux du CRE des Pays de la Loire ont rencontré le directeur général, M. Estampes, accompagné de Pierre Chauveau, Directeur régional, ce mercredi 5 novembre, pour évoquer l’accident de travail de notre collègue de Saint Nazaire, consécutif à l’agression de Monsieur Chauveau envers elle.

Étaient présents également des élus de Saint Herblain, de Saint Nazaire et des collègues qui avaient assisté à l’incident et qui ont pu témoigner directement - témoignages très forts et détaillés, que le DG ne pouvait connaître.

Dès le début de la rencontre, le DG a voulu minimiser l’accident en disant que « tout le monde peut monter en température » et que « de l’assistante au DR nous pouvons tous faire des erreurs », « nous sommes tous sous pression », même s’il a reconnu que ce n’était pas « glorieux » et que l’origine du problème était « stupide et maladroite ».

Dans un deuxième temps, il a souhaité « faire baisser la pression, calmer les esprits » et il a soutenu le DR qu’il a présenté comme un « business développeur ». Il a ajouté que dans les deux ou trois ans qui viennent les salariés des PDL ne pourraient que se féliciter de cette nomination et de ses résultats.

Les élus présents ont dénoncé un DR incapable de garder son sang-froid, qui a instauré dès son arrivée un climat de défiance et de peur.

Ils ont reformulé, fermement et avec détermination, leur demande portée dans la pétition par la majorité des salariés, à savoir que le DR fasse des excuses écrites à la salariée qu’il a agressée.

Cette condition sera le point de départ pour que notre collègue psychologue du travail mais aussi tous les salariés de la Région, puissent envisager la possibilité de travailler ensemble à la sauvegarde de notre association en Pays de la Loire dans un climat social apaisé et surtout dans le respect de chacun.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (RENCONTRE ENTRE LE DG DR ELUS-05.11.2014 (3).pdf)RENCONTRE ENTRE LE DG DR ELUS-05.11.2014 (3).pdf[ ]153 Kb

Le DR Pays de Loire agresse une psychologue du travail

Déclaration du CRE AFPA Pays de Loire au DR

Vous venez d’être nommé directeur régional de l’AFPA Pays de la Loire. Au cours d’une première visite du centre de Saint Nazaire, vous agressez verbalement et violemment une salariée, alors qu’elle vient de se présenter à vous en toute confiance, comme psychologue du travail.

Vous entrez en fureur et niez son métier. Selon vous, elle ne devrait plus en faire aucune mention. Nous vous rappelons que le métier de psychologue du travail est inscrit sur le contrat de travail et le bulletin de salaire de cette salariée comme sur ceux de ses collègues. Il est également dans les grilles de salaires et les références d’emploi de l’Association.

Aujourd’hui, vous agressez une psychologue du travail, demain, qui d’autre allez-vous décider de maltraiter ?

Page 6 sur 12

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates