CAP Plein SUD IDF Octobre 2017

EDITO

Docteur Yves et Mister Barou nous quitte(nt) : bon débarras ! Rendez-vous compte que c'est le même mec qui aura écrit « Et si la formation professionnelle était le remède au chômage de masse ? », affirmé qu' « En période de crise, il faut plus de formation qualifiante » et en même temps aura tout fait pour tuer l'AFPA, au prétexte de la sauver. Ainsi, tel Diafoirus (encore un docteur), il aura pratiqué saignées des emplois et purges des salariés compétents pendant la durée de son mandat, devenant expert dans le maniement du clystère, compétence qu'il pourra ajouter à son CV. Car de qualifiantes, que reste-t-il des formations de l'AFPA ? Des moignons de parcours, assemblages de morceaux de compétences prises ici et là, censés fait d'un travailleur au chômage ou en reconversion un professionnel qualifié. Et que dire de la situation financière : à son arrivée, « l'AFPA était à quelques jours de la cessation de paiement ». Depuis, l'AFPA ne paye plus l'URSSAF, les augmentations de salaires sont comme le bonhomme : nulles, et les CE/CRE ne touchent même plus les subventions pourtant obligatoires. Par contre, le grand gagnant aura été l'État, qui aura fait un bon placement (200 M € prêtés à 4 % par an) tout en réussissant à se débarrasser d'un patrimoine immobilier dont il n'assurait plus l'entretien depuis des années et qui, par endroits, menace ruine quand il n'est pas bourré d'amiante.

Alors Yves Barou part, en lâchant la « bombe atomique » de sa déclaration en plein Conseil d'Administration, tel un Folamour du pauvre. Il part en s'attribuant le beau rôle : celui du gentil réformateur face à la méchante Ministre du Travail, ce qui en dit long sur ce qui nous attend.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf octobre 2017.pdf)cap plein SUD Idf octobre 2017.pdf[ ]249 Kb

CAP Plein SUD IDF Septembre 2017

Edito

Ça y est, les ordonnances sont signées. Et attention, dans un grand show à l'américaine, avec caméras, chaines d'info en continu et tout le toutim. D'ailleurs, le spectacle ressemble furieusement à celui de Donald Trump signant la fin de l'Obamacare dans le bureau ovale. Et la ressemblance ne s'arrête pas là : la fin de la protection sociale est le fil conducteur des 2 côtés de l'Atlantique. Loi contre les malades aux États-unis, loi contre les salariés en France. À croire qu'après la poigne de fer échangée, ces 2 là se livrent à un bras du même métal pour déterminer qui sera le plus antisocial. Prenons l'exemple du seuil de 3 mois de salaire des indemnités pour licenciement abusif. Jusqu'à présent, un patron qui virait un salarié sans aucune raison – c'est la définition de « abusif » - se voyait condamné (enfin l'entreprise, pas lui en personne) à indemniser le salarié d'un montant au moins égal à 6 mois de salaires, plus les dommages et intérêts, c'est à dire la juste compensation de l'absence ou de la perte de salaire que le salarié avait subies dans son nouvel emploi, quand il en retrouvait un. À partir de dorénavant et jusqu'à désormais, un employeur pourra licencier une salariée parce qu'elle est enceinte, un salarié pour sa couleur de peau ou ses opinions syndicales, voire parce qu'il ou elle sera trop âgé ou pas assez jolie : ça lui coutera au mieux 3 mois de salaire, au pire, à peine plus.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf septembre 2017 (1).pdf)cap plein SUD Idf septembre 2017 (1).pdf[ ]506 Kb

Cap Plein SUD IDF mars 2017

Edito

Brève de Comptoir. 2 types accoudés au zinc.           Le premier :

« - Vous vous rendez-compte ! Les derniers scanners sont capables de déchiffrer 20 000 caractères à la seconde…

- … avec un taux d'erreur de 1/10 000ème. C'est quand même formidable, non ?!

L'autre lève le nez de son journal, pose sa tasse de café, regarde son interlocuteur et répond :

- Deux conneries à la seconde, c'est ça que vous appelez le progrès ? »

Si on en croit le dernier opus pondu par le président Barou (mais est-on sûr que ce sera bien le dernier ?), c'est le numérique qui sauvera la formation, c'est le numérique qui sauvera l'AFPA, le chômage de masse n'a qu'à bien se tenir. C'est vrai que le web et l'internet sont de formidables outils. En un seul clic, on peut lire tout ce qui se publie partout dans le monde numérique. Et l'inverse est vrai aussi, on peut s'adresser à des gens, instantanément et mondialement, sans les voir, sans même les connaître. Bon ! Le problème, c'est quand on publie une connerie, elle devient instantanément planétaire, et la perte de crédibilité est proportionnelle à l'auditoire.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf mars 2017.pdf)cap plein SUD Idf mars 2017.pdf[ ]271 Kb

CAP Plein SUD IDF Mai 2017

 

Edito Ca y est la France a un nouveau président de la République et un nouveau gouvernement ! « Ni de Droite, Ni de Gauche ! ». Bon, outre le fait qu'il n'y a que ceux de droite qui se prétendent « ni de droite, ni de gauche », cette expression n'a pas plus de sens qu'elle n'a de fondement : le positionnement « à droite » ou « à gauche » vient de l'endroit où les député.es s'assoient à l'Assemblée Nationale. Dans cette logique, n'être ni à droite, ni à gauche signifie ne pas avoir de député au parlement. Mais encore, historiquement parlant, le positionnement « Droite » et « Gauche » remonte à l'époque des Rois de France pendant laquelle la population était classée dans 3 ordres : la Noblesse, le Clergé et le Tiers-État, chaque ordre ayant des représentants qui siégeaient lors des États Généraux, les nobles et le Clergé à droite du souverain, le Tiers-État à sa gauche. Dans ce cas, n'être ni de droite, ni de gauche, c'est vouloir occuper la place centrale, celle dite « de droit divin », bref, c'est s'affirmer comme monarque absolu. D'ailleurs, la réforme du Code du Travail par ordonnances, c'est à dire sans débat par les députés, n'est qu'une déclinaison de cet état d'esprit.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf mai 2017.pdf)cap plein SUD Idf mai 2017.pdf[ ]259 Kb

Cap Plein SUD IDF Février 2017

1ptcap plein SUD Idf février 2017

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf février 2017.pdf)cap plein SUD Idf février 2017.pdf[ ]223 Kb

Page 1 sur 4

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates