Connexion

           | 

Rencontre DGEFP : SUD FPA FPA demande à l’Etat de l’argent pour la politique sociale de l’AFPA

Il y a un peu plus d’un mois, les Organisations syndicales de l’AFPA (sauf la CGC AFPA) avaient demandé un rendez-vous au 1er ministre.

Son cabinet a répondu en donnant rendez-vous aux organisations syndicales…à la DGEFP.

La patronne de la DGEFP, Carine Chevrier, nommée par Hollande en 2015, recevait donc les syndicats de l’AFPA le 27 juin à 10 h 30. La DGEFP était accompagnée de 3 fonctionnaires dont le chef de projet AFPA EPIC. En plus elle avait demandé à la directrice générale de l’AFPA d’être présente, et celle-ci au DRH de l’AFPA d’être présent. Heureusement que la cascade s’est arrêtée là !

Les Organisations syndicales ont d’abord lu leurs déclarations.

La déclaration de SUD FPA regrette la dégradation des relations avec le gouvernement. Le conseiller social du 1er ministre, Valls, avait reçu les syndicats de l’AFPA en juin 2016. Mais nous ignorions que Mme Chevrier est l’épouse de M Fatome, qui vient d’être nommé directeur de cabinet adjoint du 1er ministre ! Le cabinet du 1er ministre sera donc bien informé !

SUD FPA remarque également l’absence de Bercy à cette réunion, ainsi que la présence de la directrice générale de l’AFPA.

Déclaration de SUD FPA à la DGEFP le 27 juin 2017

Le 19 mai dernier les Organisations Syndicales de l'AFPA ont adressé un courrier à l’attention du 1er Ministre, dans lequel elles souhaitaient engager un échange avec lui sur le service public de la formation professionnelle et la place de l’AFPA.

En réponse, le cabinet du 1er ministre nous a proposé de rencontrer la DGEFP. Comment pouvons-nous interpréter cette substitution ?? L'AFPA dont le sort est déjà réglé n'intéresse pas le 1er ministre. Et puis les élections sont passées ! Pourtant L'EPIC a bien une double tutelle ? Pourquoi Bercy n'est-il pas au moins représenté à cette réunion ?

A moins que ce ne soit en fait une bonne nouvelle : nous allons parler seulement formation professionnelle, les problèmes financiers n'étant pas l'essentiel et sont sur le point d'être résolus. L'APFA va avoir enfin les moyens de faire du bon travail...Dehors les problèmes de trésorerie qui empoisonnent la vie de notre institution et qui font craindre les lendemains aux salariés !

Ne rêvons pas. Dans le projet de loi de finances 2017, il est bien écrit que l'AFPA doit réviser son modèle économique et la cour des comptes l'a dit et redit et la DGEFP a approuvé. Il ne faut pas que le budget de l'AFPA plombe celui du ministère du travail.

D'ailleurs la structure de l'EPIC avec des filiales pour les marchés dits concurrentiels et son financement public limité à 110 M € indiquent bien les objectifs de l'Etat. La Gouvernance et la direction générale de l’AFPA vont continuer de pratiquer la réduction des charges, avec pour principale variable d’ajustement, l’emploi, au détriment des obligations d’utilité sociale et de service public. A ce sujet, quand aurons-nous le COP 2017 ? Nous sommes tout de même fin juin 2017. Quand aurons-nous le COP 2018-2020 ?

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (déclaration SUD FPA 27 06 2017 DGEFP.pdf)déclaration SUD FPA 27 06 2017 DGEFP.pdf[ ]93 Kb

Le personnel du centre AFPA de Nevers écrit à la directrice générale

Madame la Directrice générale,

Comme l’ensemble des agents de l’Afpa nous avons pu prendre connaissance Ie 1" juin, à travers le message « l’essentiel de votre espace communication » , des fiches de centre et des offres de formation régionales entre autres.

Nous nous sommes intéressés plus particulièrement à l’offre qui nous concerne c’est-à-dire : Bourgogne/Franche-Comté et le centre de Nevers.

Cette offre nous apparaît particulièrement inquiétante puisqu’elle fa ït disparaître du paysage plusieurs formations techniques pointues et emblématiques des activités du centre :

  • Couverture/zinguerie

  • Menuiserie

  • Soudage

  • Chaudronnerie/AFEM

  • Techniques du secrétariat

  • Et des formations plus récentes dédiées aux techniques du commerce

    Pièce(s) jointe(s):
    Télécharger ce fichier (201706121322.pdf)201706121322.pdf[ ]247 Kb

Déclaration de SUD FPA au CRE extraordinaire sur la situation économique sinistrée de l'AFPA en Pays de la Loire

Déclaration SUDFPA à la séance plénière du CRE AFPA PDL du 15/06/2017

Le résultat de l’appel d’offre aura des conséquences négatives sur la masse salariale de la région pays de loire , SUDFPA réitère ces analyses déjà diffusées à maintes reprises :

Le personnel de l’AFPA va payer par des réductions d’effectifs et par une forte et rapide détérioration de la qualité et des conditions de travail.

Pour SUD FPA, l'AFPA doit redevenir l’opérateur de l'État dans sa politique de qualification des demandeurs d'emploi.

Pour SUD FPA il est évident que les choix stratégiques des années passées ne sont pas de nature à sauver l’AFPA .

Avec le changement constant de priorités et la valse des dirigeants, cette institution reste toujours un « grand corps malade ». L'AFPA devrait ainsi poursuivre sa politique de low-cost et sa gestion par les charges, avec encore des investissements limités , ainsi qu’une diminution de la masse salariale des classes inférieur à 13.

Lettre des Organisations Syndicales de l'AFPA au Premier Ministre

Objet : Demande de rencontre sur la formation professionnelle et la place de l’AFPA dans la politique gouvernementale

 Monsieur le Premier Ministre,

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD et CFTC de l’AFPA souhaiteraient engager un échange avec vous à propos du service public de la formation professionnelle et de la place de l’AFPA en son sein.

 L’Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) est devenue un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) le 1er Janvier 2017.

Cette transformation statutaire est le résultat d’un long processus politique et législatif qui emporte la reconnaissance d’un organisme de formation public national au service de nos concitoyens, tant privés d’emploi qu’en emploi.

Page 4 sur 16

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates