Communiqué des Organisations syndicales de l’AFPA aux salariés 23 02 2016

Communiqué des Organisations syndicales de l’AFPA aux salariés

Les augmentations ? C’est toujours pour demain !

Mais quand viendra demain ?

Les organisations syndicales de l’AFPA, réunies ce 23 février pour l’ouverture des négociations sur les salaires, ont à nouveau entendu la rengaine : « le contexte est difficile, il n’y a pas d’argent… nous mettons nos espoirs dans le plan « 500 000 »… nous n’avons toujours pas les moyen de mener une politique salariale digne de ce nom ».

Les organisations syndicales considèrent ces propos comme une véritable déclaration de guerre. Tout est clair, encore une année sans négociation, encore une année sans reconnaissance des efforts accomplis par les salariés, particulièrement par ceux des classes 2 à 12.

Déclaration SUD FPA au CCE des 16 et 17 décembre 2015 sur les orientations et sur le plan de formation 2016

Déclaration SUD FPA au CCE des 16 et 17 décembre 2015 sur les orientations et sur le plan de formation 2016

Si ce plan passe à 6,2% de la masse salariale, en augmentation de 1,5%-il faut le reconnaître-, prend-t-il bien en compte l’ensemble des dépenses, notamment les dépenses de remplacement des agents en formation ? On constate sur le terrain que régulièrement des projets de formation sont abandonnés faute de remplaçants.

« Accompagner la transformation de l’Afpa en cohérence avec les évolutions des missions confiées par l’état et des chantiers prioritaires de la refondation »

SUD FPA –solidaires rappelle que la transformation de l’Afpa pour revenir à ce qu’elle savait faire il y encore peu de temps et qu’elle a détruit ne se fera certainement pas au même niveau de compétences compte-tenu de la perte des spécialistes qui y étaient affectés. « Faire et défaire c’est travailler » mais à l’Afpa c’est «en  moins bien »

« La modularité pour s’adapter à la demande et au CPF »

SUD FPA-Solidaires rappelle son opposition à la mise en coupes réglées de l’accès à un vrai métier par la mise en place de la modularité menant à des validations partielles ne permettant pas la reconnaissance professionnelle immédiate. C’est pourtant bien à ça que l’on veut préparer le personnel dans ce plan formation pour le transformer en bras armé de cette politique.

Quelle souffrance pour un professionnel fier de son métier et empêché de le transmettre dans les règles de l’art. Il est grand temps aussi que la direction revoie ce système d’entrées sorties décalées pour ne pas dire permanentes qui génère de nombreux RPS.

PLUSBELLEL'AFPA

 plusbellelafpa

Déclaration SUD FPA au CCE AFPA des 16 et 17 12 2015

Déclaration de SUD FPA au CCE AFPA 16 et 17 Décembre 2015 après la harangue du Président de l'AFPA, Yves Barou

La dégringolade de l’AFPA continue. Les chiffres à Octobre 2015 le confirment. 574 Millions € de réalisés qui projetés à fin décembre 2015 établissent le Chiffre d'affaires en dessous de 700 Millions €, avec une perte de 150 Millions €. Sur l'année, une chute d'activité de 8 % , une chute du nombre de stagiaires de 7 %, une chute du nombre d'HTS de 8,3 %.

Or cette baisse est surtout due aux Conseils Régionaux, quel que soit le mode d'achat appel d'offres,SIEG ou subvention, puis aux CSP.

C'est notre principal client qui lâche et le client qui achète le plus grand nombre d'heures de formation qualifiante pour adultes.

Quand on calcule le rapport entre les volumes et les valeurs par grandes catégories de financeurs, on constate que les collectivités locales paient 10,85 par HTS toutes prestations confondues alors qu'il y a quelques années elles payaient la seule heure de formation 9,82 €. Les OPCA paient 10,05 par HTS mais la seule prestation achetée est la formation.

Que va-t-'il se passer demain avec le changement de majorité politique et la fusion des régions ? Des situations semblables à celles des Pays de la Loire sont à prévoir. Et les prix de vente vont également continuer à baisser.

Les effectifs continuent de se réduire. l’AFPA compte à fin octobre 7 136 ETP en CDI, soit 360 de moins qu’en octobre 2014.

Mais l’AFPA paie 1.2 Millions € par mois de charges financières, l’équivalent des salaires de 200 personnes !

Mais l'AFPA paie 1 000 hiérarchiques, 100 Millions par an.

Prise en tenaille par les volumes et par les prix de vente, iI faudra bien que l'AFPA réfléchisse enfin à son modèle de production. En exploitant le personnel de production elle a pu faire illusion et pendant longtemps entretenir cette hiérarchie coûteuse. Pour quelle valeur ajoutée ?

Lettre des organisations syndicales de l'AFPA au Conseil d'Orientation

Lettre ouverte des organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD, CFE-CGC et CFTC de l’AFPA aux membres du Conseil d’Orientation de l’AFPA

Lors du CCE de mars 2015, les délégations représentant le personnel ont clairement exprimé leur refus de rendre un avis sur les orientations stratégiques tirées du projet d’Acte II du plan de refondation avant que le Ministre n’ait officiellement annoncé ses réponses sur la situation de l’AFPA. Cependant, les éléments connus à ce jour tels que présentés par le président Barou lors de ce CCE et par le Directeur général devant la commission économique du CCE créent à nouveau de la déception et de lourdes inquiétudes.

En effet, au-delà des mesures, dispositifs ou intentions affichés, l’impression globale est : « Oui à ce qui ne coûte rien ! ». Une diversification [dispositif Nouvelle chance pour 2 000 jeunes DELD s’appuyant aussi sur de l’accompagnement social] et des interventions nouvelles [accord Pôle Emploi – AFPA de mars 2015, enveloppe complémentaire de 9 M€ du PASP1 2015, …] sont intéressantes mais ne résoudraient en rien la vraie problématique posée à notre association :

comment obtenir un volume d’activité à la hauteur des besoins du Pays ?

comment garantir un prix unitaire qui permette une prestation globale incorporant les divers services associés garants de qualité et de réussite des stagiaires ?

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Lettre ouverte au CO- 7avril 2015-définitive.pdf)Lettre ouverte au CO- 7avril 2015-définitive.pdf[ ]353 Kb

Page 18 sur 19

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates