Lettre au 1er ministre pour l'investissement dans l'avenir de l'AFPA

Les organisations syndicales de l'AFPA : CGT, FO, SUD FPA, CFE-CGC et CFTC

 

Lettre ouverte au Chef du Gouvernement

Monsieur le Premier Ministre,

La Cour des Comptes vient de publier son rapport sur l’exécution du budget de l’Etat 2015. Dans sa « Note d’analyse de l’exécution budgétaire 2015 de la mission Travail et emploi », publiée le 25 mai 2016, 4 pages sont spécifiquement consacrées à l’AFPA.

La conclusion (page 76) est alarmante pour les salariés de l’AFPA et leurs représentants :

« La Cour exprime de fortes préoccupations sur la situation et l’évolution de l’AFPA et sur les risques que celles-ci sont susceptibles de faire courir aux budgets à venir de la mission Travail et emploi. Elle considère que la redéfinition du modèle économique de l’AFPA est indispensable pour assurer le redressement structurel de sa situation financière, ce que ne sauraient assurer ni le seul changement de statut juridique, ni une succession de plans conjoncturels en faveur de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi.

La DGEFP a indiqué partager l’analyse de la Cour quant à la nécessité d’inscrire l’AFPA dans une trajectoire de redressement structurel. »

Le plan de refondation de l’AFPA mis en œuvre depuis 2013 comporte deux volets principaux : une réduction des charges, d’une part, qui s’est traduite par une réduction des effectifs, et un redressement du produit des ventes de prestations, d’autre part, qui n’a pu être mis en œuvre conformément aux prévisions.

Au total, il s’avère être un échec faute d’avoir pu et su reconstituer un niveau d’activité suffisant.

Aujourd'hui, face à l'incapacité de rétablir un niveau d'activité permettant l'équilibre et de répondre aux besoins nationaux plus criants que jamais, il nous faut craindre que le redressement structurel ne s'exprime plus que par une réduction drastique de la voilure, un plan social déguisé ou non en quelque sorte.

Déclaration de SUD FPA au CCE AFPA 14/4/2016

Cette déclaration n'a absolument pas plu au président Barou qui l'a trouvée insultante et qui a répondu que les salariés ne nous suivraient pas sur ce terrain.

Ce à quoi SUD FPA a rétorqué qu'il représentait au moins 15% des salariés et sur cette question des salaires beaucoup plus que 15%. Pour SUD FPA, il fallait dire NON de façon forte à une année de plus de gel des salaires.  Et si nous ne sommes pas entendus, nous nous répéterons sous une forme ou une autre.

Déclaration de SUD FPA au CCE AFPA 14/4/2016

Message aux salariés de l’AFPA

Monsieur le président, Monsieur l’employeur, Monsieur le salarieur,

Nous ne vous féliciterons pas pour votre réélection unanime à la tête du Conseil d’Orientation, puisque comme vous l’avez-vous-même dit à plusieurs reprises, ici et ailleurs, vous n’êtes pas venu à l’AFPA pour ses salariés et qu’ils vont devoir endurer votre indifférence pendant encore 4 ans !

Annonces de Hollande : des milliards d'euros pour le patronat, pas pour l'emploi

Le 18 janvier 2016, le président de la République a détaillé les mesures pour un énième « plan pour l'emploi ». Mauvaise surprise : le gouvernement continue de mener une politique favorable au patronat sans se soucier des salariés ou des chômeur-euses et prévoit plusieurs contre-réformes de grande ampleur.

Le président de la République a clairement choisi son camp. Il s’attaque...

LA SUITE SUR LA PIECE JOINTE

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (4pages_emploi.pdf)4pages_emploi.pdf[ ]326 Kb

Faisons de l’égalité une réalité !

Déclaration unitaire dans le cadre de la journée internationale de lutte pour le droit des femmes

Faisons de l’égalité une réalité !

En 2016, alors que les femmes sont plus diplômées que les hommes, que six lois successives et de nombreux accords ont affirmé le principe de l’égalité salariale, il y a toujours 27 % d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. Alors que l’accès à l’emploi est un moyen d’émancipation et d’autonomie déterminant pour les femmes, seules 66 % d’entre elles sont en emploi, contre 75 % pour les hommes. Les femmes sont davantage touchées par la précarité : 11,6 % sont en CDD (7,6 % des hommes) et elles représentent 80 % des salarié-e-s à temps partiel. Elles sont 80 % à déclarer être régulièrement confrontées à des attitudes ou comportements sexistes au travail. Ce sont encore elles qui assument l’essentiel des responsabilités familiales et qui sont directement pénalisées par l’insuffisance des services publics de prise en charge de la petite enfance mais aussi de la dépendance.

Lire la suite sur la pièce jointe

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (20160302_tr_decla_unitaire_8_mars_2016_sans.pdf)20160302_tr_decla_unitaire_8_mars_2016_sans.pdf[ ]1422 Kb

CQFD

CQFD

Sous l’aiguillon des organisations patronales et plus particulièrement du Medef, à peine les lois Macron et Rebsamen votées, une offensive sans précédent et savamment orchestrée au moyen des rapports Combrexelle et Badinter est aujourd’hui menée par les pouvoirs publics pour mettre par terre le Code du Travail.

Nous n’allons pas laisser faire !

A l’appel d’un collecif unitaire, une campagne pour la défense du Code du travail, sa rénovation pour mieux protéger les salarié-es a été présentée lors d’une conférence de presse en date du 26 janvier 2016.

Rassemblant des personnalités, des organisations syndicales, des associations, des fondations, des partis politiques, ce collectif entend mener une campagne articulant critiques des objectifs poursuivis par le patronat et les pouvoirs publics, mobilisation pour imposer leur prise en compte et mettre en échec le projet de loi EL KHOMRI et propositions pour des droits nouveaux.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (communique_cqfd_28_01_2016(1).pdf)communique_cqfd_28_01_2016(1).pdf[ ]257 Kb

Page 4 sur 29

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates