Connexion

           | 

Barou's angels

barouettesTrois hiérarchiques de l'AFPA, la directrice régionale Région Centre, la directrice des Services & Moyens Généraux de cette même région et la Directrice des Ressources Humaines de la région Pays de la Loire [1] ont envoyé un mail à… 3 877 femmes salariées de l'AFPA !

 Leur objectif : demander aux salariées leurs idées sur « comment féminiser les formations AFPA ? »

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Barou s Angels VD.pdf)Barou s Angels VD.pdf[ ]164 Kb

Code du travail bashing

Nouvelle war game : les salons à la mode trouvent le code du travail « obèse » par Gérard Filoche

Ça y est ! Après le politicien Bayrou qui, fonctionnaire, n’a jamais eu besoin du Code du travail pour être protégé, mais qui le sort à la télévision comme un crachat, après les UMPIR qui le maudissent tous les jours, après Jean-Marie Le Guen qui assure que le Code du travail est « répulsif pour l’emploi », voilà les salons parisiens qui s’y mettent.

Ils ne l’ont jamais lu, ils n’en ont jamais eu besoin pour se protéger de la souffrance au travail mais, comme Le Monde » en « une » ça devient pour eux un « war game », « la nouvelle bataille du Code du travail » et il s’agit de le trouver « obèse ».

Ils ne parlent pas du fond mais de la forme. Par exemple, Le Monde parle de réécrire le Code en ignorant qu’il l’a été de fond en comble entre décembre 2004 et le 1er mai 2008. Même Bayrou ne doit pas se souvenir que le nouveau Code 994 pages format A4 a été promulgué par Chirac en mars 2007 en pleine campagne présidentielle, sans qu’un seul candidat n’en dise un seul mot… qu’il a été voté au Sénat en 20 minutes en septembre 2007 et à l’Assemblée nationale en 8 heures le 4 décembre 2007, que le Conseil constitutionnel l’a approuvé en janvier 2008, et qu’il est entré en vigueur le 1er mai 2008.

Le droit du travail ne fait pas l'emploi

Mediapart |  Par Rachida El Azzouzi

Spécialiste des questions de droit social, Pascal Lokiec revient sur le plan de Manuel Valls pour les petites entreprises. Une nouvelle attaque contre le droit du travail, devenu le bouc émissaire des gouvernements qui lui attribuent tous les maux de l'économie française.

« C’est ainsi, en nous appuyant sur les petites et moyennes entreprises de France, que nous pourrons amplifier la croissance et faire enfin baisser le chômage. C’est l’objectif de toute notre politique économique : avec cohérence, avec constance, mobiliser toutes les énergies pour libérer toutes les créations d’emplois que nous pouvons susciter. » Avec les dix-huit propositions de son « Jobs act à la française » et ses accents blairistes, Manuel Valls a séduit et rassuré une grande partie du patronat ce mardi 9 juin.

Quoi de plus réjouissant en effet pour Pierre Gattaz et consorts qu’un premier ministre qui vous prête une oreille aussi attentive en facilitant encore les licenciements et la précarisation du marché du travail?

Transformer l’AFPA en EPIC ne sera pas un long fleuve tranquille

Alternatives économiques Michel Abhervé

EPIC nique

En tous cas la présentation par la direction de cette évolution comme la résolution de tous les problèmes de l’institution mérite, pour le moins, un peu de relativisation, et il aurait été prudent d’attendre avant de sortir le champagne, pourtant abondamment servi dans les directions pour se féliciter de l’issue favorable enfin trouvée et fêter l’arrivée de la nouvelle AFPA

Il est vrai que cette annonce rompait heureusement avec l’attentisme de ces deux dernières  années que nous avons eu l’occasion de déplorer dans ce blog (voir AFPA : il faut passer des déclarations aux actes, AFPA : on n’est pas sorti de la difficulté, Alerte pour l’AFPA etAFPA : nous ne sommes pas sortis de la crise)

Grèce, France, Europe : l'austérité tue, la démocratie meurt. Résistons !

Europe soutien Grèce Sans titre-629

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Manif20Juin-Tract_Semaine_Europeenne_Grece.pdf)Manif20Juin-Tract_Semaine_Europeenne_Grece.pdf[ ]611 Kb

Page 6 sur 29

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates