La saignée massive utilisée comme remède

saignee

L'Association devenue Agence... passe à l'abattoir !

Ce sont 1 541 postes que l'AFPA compte supprimer, 454 postes qu'elle compte modifier et 603 postes qu'elle compte créer. 38 centres pourraient être fermés. Si les salariés n'acceptaient pas les modifications proposées, ce serait 1 995 licenciements économiques qui seraient menés. A titre de comparaison, il y a en France des centaines de petites villes dont la population tourne autour de  2 000 habitants...Une ville rayée de la carte...des milliers de vie touchées, gâchées, blessées à vie.

Ces effectifs sont cohérents avec l'annonce de Pénicaud de 550 suppressions d'ETP pour 2019 puisqu'une partie des licenciements économiques n'interviendrait que début 2020...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (saignee.pdf)saignee.pdf[ ]129 Kb

Communiqué des élus suite au CCE extraordinaire du 18 octobre

Ce matin, la directrice générale de l’AFPA a présenté son projet de nouveau modèle organisationnel de l’AFPA qui s’accompagne d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi. Un document de 1400 pages leur a été remis en séance.

Au total, la direction envisage : la fermeture de 38 sites, la suppression de 1541 emplois, la modification de 454 postes et la création de 603 postes.

Après ces annonces, inacceptables et brutales, une délégation des élus du CCE s’est invitée à la réunion du Conseil d’Administration et ont lu une déclaration (ci-jointe). Au cours des échanges, les élus du CCE ont découvert que la presse relayait déjà massivement ces informations, et qu’un Président de Conseil Régional – et par ailleurs administrateur - avait annoncé publiquement les fermetures des centres de sa région… Alors que la plupart des administrateurs n’avaient pas encore été informés.

Après une consultation sur les orientations stratégiques, au cours de laquelle la direction a toujours refusé de répondre à nos questions répétées en termes de conséquences sur l’emploi, sur l’activité et sur les organisations, les élus du CCE ont découvert en séance les intentions de la direction au travers d’un projet d’ampleur et très détaillé, très certainement travaillé depuis des mois, dans le plus grand secret, par la direction générale.

Le projet présenté aujourd’hui ne semble avoir d’autre objectif que de gérer la décroissance de l’AFPA, ce qu’aucune de des délégations syndicales au CCE ne peut accepter.

STOP Harcèlement !

stopharcélement

 

SUD FPA Solidaires NORD PAS-DE-CALAIS PICARDIE

 

Le 15 février 2018

Quelques rappels …

 Le harcèlement, un sujet grave qui déclenche douleur et souffrance au travail. 

On distingue le harcèlement moral et le harcèlement sexuel.

 Le harcèlement moral *: Il se manifeste par des agissements répétés : remarques désobligeantes, intimidations, insultes...

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (tract harcelement SUD - Version finale.pdf)tract harcelement SUD - Version finale.pdf[ ]662 Kb

Analyse du CRE Languedoc Roussillon Septembre 2018

Bilan pas social ?

Inégalité homme/femme, inégalité CDD/CDI ?

Plan de formation : toujours jamais là !?

Le climat social n’a jamais été aussi anxiogène ?

Que faire ? Se taire ?

Bilan pas social

Régulier par sa médiocrité : toujours plus de salariés précaires pour moins de salariés en CDI. A ce jour, il ne reste plus que 6 postes à pourvoir en CDI pour toute l’Occitanie autant dire qu’il est quasiment impossible de passer d’un statut précaire à pérenne.

La direction n’a aucun indicateur permettant de mesurer l’engagement au travail (ça ne l’intéresse pas), la satisfaction du travail bien fait etc…

Pourtant les sujets récurrents qui nous pourrissent la vie ne manquent pas :

  • L’obtention des matières d’œuvre est sujette à des rapports infantiles avec la hiérarchie.
  • Formations vendues sans les ressources adaptées.
  • Modèles pédagogiques en changement permanent inadaptés aux stagiaires les plus en difficulté.
  • Suppression du temps pour discuter de son travail et confronter ses pratiques avec ses collègues ce qui entraine des conflits interpersonnels alors qu’il s’agit de conflits de critères de travail.

PÉTITION POUR LA FONCTION PUBLIQUE ET LES SERVICES PUBLICS

PÉTITION

POUR LA FONCTION PUBLIQUE ET LES SERVICES PUBLICS

POUR LE POUVOIR D’ACHAT, LES MISSIONS PUBLIQUES,

LE STATUT

POUR L’EMPLOI ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL.

 

Le gouvernement a décidé de s’attaquer frontalement à la fonction publique, à ses missions et ses agents. Après le gel de la valeur du point, le rétablissement du jour de carence, les 120000 nouvelles suppressions d’emplois, les annonces unilatérales faites le 1er février constituent autant de graves régressions potentielles.

Que ce soit en matière de pouvoir d’achat, de défense des missions publiques et des moyens qui leurs sont attribués, les politiques actuelles vont dans le mauvais sens tant pour les agents, que les missions publiques et la population.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2018-petition-1.pdf)2018-petition-1.pdf[ ]221 Kb

Page 1 sur 30

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates