Communiqué intersyndical à l'attention des salariés

Bref historique et actualités :

  • Le Droit d’alerte a été déclenché par le CCE le 2 juillet 2014 face à la situation économique et financière de l’AFPA.
  • Les élus représentants le personnel ont fait une lecture très critique des orientations de l’acte II du plan de refondation présentées en octobre par le président Barou.
  • Le 24 octobre 2014, une réunion a été organisée au Ministère du Travail à l’initiative des organisations syndicales.
  • Des élus de toutes les régions ont interpelé les administrateurs de l’AFPA lors du Conseil d’Administration du 4 décembre 2014.
  • Au CCE des 9 et 10 décembre, des informations alarmantes ont été révélées par le directeur général ce qui a conduit les élus à quitter la séance (cf. verso).
  • Un communiqué intersyndical est adressé aux cadres et directeurs réunis en « séminaire des directeurs » à Toulouse les 11 et 12 décembre.
  • Le ministère du Travail a convié les organisations syndicales à une nouvelle réunion de travail, programmée le 17 décembre 2014, sans la direction de l’AFPA.
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CommuniquéIntersyndical-10déc2014 V1.pdf)CommuniquéIntersyndical-10déc2014 V1.pdf[ ]255 Kb

En protestation de l'entrave de la direction, les élus quittent la séance plénière du CCE

Comité Central d’Entreprise du 10 décembre 2014

Déclaration des délégations CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD Solidaires, CFE-CGC du CCE

 Les élus du CCE constatent que :

 1 La direction n’a informé les élus du CCE qu’en date du 9 décembre:

- D’un nouveau moratoire des cotisations sociales mis en œuvre dès septembre, sans en avoir informé ni les élus, ni l’expert mandaté dans le cadre du droit d’alerte déclenché lors du CCE du 2 juillet 2014,

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (DéclarationIntersyndicale-CCE210déc2014-V1.pdf)DéclarationIntersyndicale-CCE210déc2014-V1.pdf[ ]195 Kb

L'intersyndicale envahit le conseil d'administration

Déclaration Intersyndicale (CGT, FO, SUD, CGC et CFTC)

Les organisations syndicales de l’AFPA interpellent

les administrateurs du Conseil d’Administration de l’AFPA.

Les élus de l’AFPA, au nom du personnel qu’ils représentent, disent NON aux mesures d’austérité renforcées que le Conseil d’Administration met en place :

  • En instaurant la pénurie et les économies à tout crin,

  • En cautionnant un management par l’intimidation et l’agression,

  • En gelant les salaires depuis de nombreuses années,

  • En ne remplaçant pas les départs à la retraite,

  • En généralisant sous prétexte de GPEC la mobilité contrainte.

CA du 4 décembre 2014 : 1) un président qui n'est pas venu à l'AFPA pour ses salariés 2) la présence de Michel de Virville

Barou CA 4 12 2014

Les élus sont arrivés en intersyndicale  vers 14 h au centre AFPA de Paris Reuilly, où se tenait le Conseil d'Administration.

Un message des 2 représentants du personnel au CA arrive  : un conseiller de la cour des comptes participe au conseil et son intervention devrait durer 30 minutes...."Patientez un peu".

L'intersyndicale  s'impatiente, envahit le bâtiment et gagne le 6ème étage.

Les 2 représentants du personnel sortent tour à tour de la réunion pour informer la centaine d'élus que le conseil est cette fois en ligne avec le commissaire aux comptes de l'AFPA, en déplacement à New York...

ca 4 12 14 bandeau une

Lettre ouverte au personnel AFPA de la région NPDC

La CGT, SUD et la CFE-CGC viennent à vous au travers de cette lettre ouverte car des choses graves et anormales s’installent au sein du CRE.

Fallait-il garder cette situation pour nous et ne pas vous en parler ? Nous ne le pensons pas.

Alors que la situation critique dans laquelle l’AFPA se trouve exigerait de la part des élu-e-s et des OS un travail collectif pour la défense de vos emplois et de votre avenir, on constate au contraire que ce qui est mis en œuvre par le secrétaire du CRE et la direction vise avant tout à écarter les autres élu-e-s et organisations syndicales du fonctionnement du comité, et, de défendre un « Pré carré » avec des méthodes dignes des colonies bananières.

Page 12 sur 30

Sous-catégories

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates