Formation : pour alimenter le débat autour des programmes des candidats

Quels sont les programmes de candidats sur la formation professionnelle, voici la réponse du quotidien le Monde : 
les programmes rien que les programmes
 
De façon encore plus générale:

Formation : la réponse de Philippe Poutou au courrier de SUD FPA

Réponse à Sud FPA Solidaires

Bonsoir, J'ai pris connaissance de votre courrier et des revendications que vous portez concernant la formation professionnelle. Je les partage entièrement. Et je suis effectivement pour l’abrogation des lois de décentralisation de la formation professionnelle et le retour à l’entière responsabilité de l’Etat dans cette compétence essentielle et dans son financement. Je me prononce également pour l'arrêt de toute subvention au secteur privé, aux entreprises, aux lycées privés, à la formation professionnelle contrôlée par le patronat, et également pour la récupération des fonds publics versés aux entreprises qui ont licencié.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (ReponseSudFPASolidaires.pdf)ReponseSudFPASolidaires.pdf[ ]440 Kb

Formation : les programmes de 10 candidats à l'élection présidentielle 2017

Voici les programmes de 10 candidats (dans le désordre)

Benoit Hamon

Donner corps à un droit universel à la formation tout au long de la vie par un rapprochement entre la formation continue et la formation initiale

Mieux prendre en compte les certifications et qualifications obtenues à l'issue des formations

Faire des universités et des écoles les principaux acteurs de la formation continue

Doter chaque actif d'un droit à un an de congé-formation pour acquérir un diplôme ou une qualification (

Créer une contribution sociale sur les robots qui alimentera un Fonds de Transition Travail (FTT), dont la mission sera de créer autant d’emplois nouveaux que ceux qui disparaîtront, et de financer la formation des salariés à ces nouveaux métiers. Les entreprises dont la robotisation s’accompagne d’une augmentation des effectifs seront dispensées de cette contribution.

Jean-Luc Mélenchon

Pour les demandeurs d’emploi, instauration d’un "droit opposable à l’emploi" qui se traduirait par une obligation pour l’État de proposer un emploi aux personnes restées inactives pendant douze mois.

Refonder l'organisation de la formation professionnelle des adultes et la formation continue, et l'inclure dans le service public de l'enseignement professionnel. Elle doit d'abord profiter aux travailleurs pas ou peu qualifiés et aux chômeurs

Remplacer les emplois d'avenir par un contrat jeune d'une durée de cinq ans, dans le secteur non marchand et public, ouvrant droit à une formation qualifiante en alternance ou à une préparation aux concours de la fonction publique

Formation : le courrier de SUD FPA à 10 candidats

Madame, Monsieur,

 

Le syndicat SUD FPA Solidaires a pris connaissance des propositions des candidats à l’élection présidentielle au sujet de la formation professionnelle et particulièrement des propositions qui concernent les salarié-e-s et les demandeurs-euses d’emploi.

 

La formation professionnelle est régulièrement présentée, par les acteurs politiques, comme un outil majeur de réduction du chômage alors que ce n'est pas sa vocation initiale. Pour notre syndicat il s'agit d'un moyen de développer les potentialités de chacun et, à travers le choix de métier et de formation qualifiante, d'aider à trouver sa place dans la société.

 

Ces objectifs requièrent un engagement fort, lisible, et sans équivoque de la part des candidats.

Pour SUD FPA, les évolutions structurelles de ces dernières années ont dénaturé la formation professionnelle continue :

       régionalisation des financements fragmentant l'offre de formation au grè des politiques de chaque régions et verrouillant l'accès.

       création du compte personnel de formation marquent le désengagement de l’Etat et la disparition du service public.

       priorité est donnée aux formations courtes, non qualifiantes dans une optique « adéquationniste ».

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates