Accueil

Ordonnances : la grande victoire des DRH

« Nous avons aussi pu prendre part à la genèse du projet, en amont et de manière informelle », précise Yves Barou (président du CA de l'AFPA) »

Les Echos https://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/ressources-humaines/dialogue-social-ce/010217758049-et-si-c-etait-la-grande-victoire-des-drh-312923.php

Les idées portées par la profession depuis des années trouvent leur accomplissement dans le texte des ordonnances Macron. Derrière ce succès, la nouvelle proximité des DRH avec le pouvoir politique.

« Le projet choc des DRH pour 2012 » titraient « Les Echos » le 17 juin 2011. Un quinquennat et deux campagnes présidentielles plus tard, les directeurs des ressources humaines sont peut-être arrivés à leurs fins. Aujourd’hui, tous font part de leur satisfaction à la lecture des 160 pages des ordonnances sur le « renforcement du dialogue social », présentées par Édouard Philippe, Premier ministre, et Muriel Pénicaud, ministre du Travail, le 31 août dernier. 

Les DRH, porte-parole enthousiastes de la réforme 

« C’est la première fois que je vois ça ! » s’exclame Jean-Luc Bérard, directeur des ressources humaines du groupe Safran.

Déclaration du CCE AFPA 19 septembre 2017

Lors de la séance du CCE du 19 septembre 2017, les élus du CCE attendaient des réponses précises aux questions essentielles sur la situation économique, comme demandées dans la déclaration faite lors de la séance du 13 septembre.

Les élus constatent que la Direction a répondu sur les questions suivantes :

  • l’état de la trésorerie au 12/09/2017

  • les encaissements à fin août 2017

  • la projection de trésorerie à 3 mois

Par contre, sur les mesures que la direction compte « mettre en œuvre en cas d’impasse de trésorerie », impasse annoncée par la direction pour le mois de novembre, les élus du CCE constatent que les réponses ne sont ni loyales, ni sincères.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Declaration CCE 190917.doc)Declaration CCE 190917.doc[ ]103 Kb

Courrier intersyndical AFPA au Directeur régional PACA

Monsieur le Directeur Régional,

Les organisations syndicales SUD FPA, CGT, FO, et CFDT s'inquiétent de la situation économique et du devenir des salariés au regard des résultats des appels d'offres 2017 du Conseil Régional.

Vous avez répondu à 246 lots sur 543, soit environ 45%.

Le Conseil Régional n'attribue pour l'AFPA que 91 lots, soit 37%. Les organisations syndicales vous demandent de leur fournir la liste de ces 91 lots, le volume d'activité correspondant ainsi que la répartition par centre.

Les organisations syndicales s'interrogent sur les formulations des réponses fournies et vous demandent de leur transmettre les réponses faites par l'AFPA ainsi que les retours du Conseil Régional. (notes pédagogiques)

Les organisations syndicales veulent analyser le contenu des réponses et obtenir toutes les informations relatives à l'activité des centres et à l'emploi dans les mois à venir.

Les organisations syndicales vous demandent de fournir les documents demandés et d'organiser une réunion intersyndicale avec les délégué-es régionaux-ale sur ce sujet dans les meilleurs délais.

 

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Courrier Intersyndical AO CR..pdf)Courrier Intersyndical AO CR..pdf[ ]208 Kb

Tous en grève et aux manifestations le 21 septembre 2017

Retrait

des Ordonnances

Loi TRAVAIL

Mobilisation de masse le 21 septembre 2017

L’objectif du gouvernement est clair : priver les salariés de leurs droits conquis de hautes luttes !
Macron continue la destruction du Code du Travail et des droits sociaux entamée depuis plus de 20 ans sous la pression du monde du capital et récemment concrétisée par les lois EL KHOMRI et REBSAMEN.

Ensemble, résistons à la pression !

resistons pression

Grande braderie d’été :

C’est bien connu, la période estivale donne lieu à un grand lessivage, débarrassage, tri sélectif et mise au rebut.

Tous les arguments sont là pour préparer la rentrée :

-          Baisse d’activité et/ou de chiffre d’affaire,

-          Disparition de certains métiers, de certaines formations

-          Externalisation de services (entretien, …), sous-traitance,

-          Ventes de centres, ouverture d’agence

MOBILITE, FLEXIBILITE, RENTABILITE

Tout est bon pour justifier les nombreuses pressions que la ligne managériale va exercer sur le personnel.

A ton retour de congés, ton hiérarchique risque fort de t’interpeller : «j’ai quelque chose pour toi, passe à mon bureau, je vais t’expliquer ! »

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (tract stop à la pression VD.pdf)tract stop à la pression VD.pdf[ ]365 Kb

Bercy veut-il la mort de l'AFPA ?

http://blogs.alternatives-economiques.fr/abherve/2017/09/17/bercy-veut-il-la-mort-de-l'afpa

L'été n'a pas apporté de solution miracle pour l'AFPA comme le montre Les Echos dans l'article d'Alain Ruello intitulé " Le numéro 1 de la formation professionnelle creuse ses pertes "

Trois points ne peuvent qu'inquiéter

  • la baisse des commandes de formation de la part des conseils régionaux, massive dans les Pays de la Loire (pour une large part au profit des GRETA) et en Auvergne Rhône Alpes, plus légère mais non négligeable dans plusieurs autres régions
  • Une trésorerie très tendue, avec un découvert approchant de près la limite autorisée, que ne peut qu'accentuer un  déficit de 72 025 000 € sur le résultat net au 30 juin  2017, selon la Lettre ouverte de la CFE CGC AFPA aux membres du Conseil d Administration
  • Le retard dans la mise en place des deux filiales, ce qui ne peut que confirmer les réticences exprimées par la Cour des Comptes (voir Selon la Cour des comptes, la transformation de l'AFPA en EPIC n'a pas résolu les difficultés)

AFPA Communiqué des représentants des salariés au conseil d’administration

Communiqué des représentants des salariés au conseil d’administration de l’AFPA

  • • aux organisations syndicales de l’AFPA
  • • aux confédérations syndicales

Montreuil, le 14 septembre 2017,

Il nous apparaît clairement aujourd’hui que le devenir de l’AFPA est très sérieusement remis en cause par ceux-là même qui sont majoritaires au CA. La posture des représentants de l’Etat au CA et tout particulièrement ceux du ministère des finances nous amène à penser que tout est organisé pour empêcher la mise en œuvre de la transformation de l’AFPA en un EPIC et ses 2 filiales, selon le schéma initial validé par le gouvernement précédent.

Communiqué du CCE de l'AFPA aux salariés 13 09 2017

Communiqué aux salariés des élus et représentants syndicaux CGT, CFDT, CGT-FO, SUD-FPA, et CFE-CGC au CCE

 Ce mercredi 13 septembre 2017, la Direction Générale s’est déclarée dans l’incapacité de fournir aux élus du CCE, représentants des salariés de l’AFPA, les états de trésorerie à ce jour ainsi que l’état des encaissements à fin août. Les élus du CCE ont donc fait la déclaration ci-jointe.

Les élus ont dû suspendre à de nombreuses reprises cette séance plénière dans le but d’obtenir des réponses à des questions légitimes. La Direction s’est obstinée à refuser d’informer les élus ce jour.

En conséquence, les élus ont décidé de poursuivre la suspension jusqu’à la programmation d’une date permettant la reprise de cette séance avec la garantie de traiter les informations attendues au niveau économique, leur permettant d’analyser la situation financière et le devenir à court terme de l’AFPA.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CCE communiqué aux salariés 130917 VD.pdf)CCE communiqué aux salariés 130917 VD.pdf[ ]60 Kb

CCE AFPA Déclaration du 13 09 2017

Déclaration des élus du CCE

Dans le cadre du « droit d'alerte Economique », les élus du CCE constatent que les informations économiques fournies par la direction générale ne sont pas actualisées et pas à la hauteur de leurs attentes.

L'absence de réponses en séance et le report des réponses à fin septembre ne sont pas admissibles et contraires aux engagements de la direction générale d'avril dernier.

Par ailleurs la direction générale n'a pas répondu aux demandes récurrentes de la commission « Economique » et des experts concernant ces éléments financiers.

Nous exigeons de la direction générale, la production ce jour, en séance plénière, des informations suivantes :

  • l'état de la trésorerie au 12/09/2017
  • les encaissements à fin août 2017
  • la projection de trésorerie à 3 mois
  • les mesures qu'elle compte mettre en œuvre en cas d'impasse de trésorerie

 En attente de ces éléments, les élus suspendent la séance et la reprendront dès l'apport des éléments demandés.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Déclaration CCE - 130917.pdf)Déclaration CCE - 130917.pdf[ ]323 Kb

Sept morts sur ordonnances

7morts sur ordonnance

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Tract SUD FPA appel à la grève VC.pdf)Tract SUD FPA appel à la grève VC.pdf[ ]254 Kb

Page 1 sur 60

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates